Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
» Liens et images en vracs
par Delta 38 Jeu 10 Aoû 2017 - 18:09

» Question diverse
par Delta 38 Mar 6 Juin 2017 - 18:01

» Delta 38
par Droide archiviste Dim 4 Juin 2017 - 17:35

» L'accomplissement [Epreuve de Zia]
par Delta 38 Sam 3 Juin 2017 - 21:39

» Refonte des classes soldats
par Delta 38 Mer 31 Mai 2017 - 17:42

» Arbres d'évolution des classes
par Admin Mar 30 Mai 2017 - 23:14

Partenaires

The Living Force RP


Ancien Forum FJA

Septembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Calendrier Calendrier


Le Chant des Ruines

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Chant des Ruines

Message par Invité le Ven 9 Mai 2014 - 0:43

On me l'avais demandé pas mal de fois, alors le voici. Mon RPR ( Role Playing Roman ), s'intitulant le Chant des Ruines, met en scène mon ancien personnage, Tranyc Ge'Tal ( a prononcer TranyC ), qui est surtout connu aujourd'hui sous le nom d'Empereur Skira, et cela raconte une aventure des plus ... surprenantes. A vous d'en décider. Bonne lecture. Smile

Chapitre 1, 1ère Partie 


Un an s'écoule après les évènements du Nouvel Empire de Starkiller ... Tranyc Ge'Tal ainsi que sa 573ème Légion sont a bord du Providence, le Destroyer Stellaire personnel du Maréchal Ge'Tal aussi appellé ... Mando. L'épuisement peut se lire facilement sur les visages du Commandant Vascara et du Major Vorpan, ses deux fidèles compagnons. Ge'Tal s'avance en direction d'un ascenseur, donnant accès a la salle des commandes du Destroyer. Il donne une tape sur l'épaule du Major en passant a côté de lui, souriant par la même occasion.


- Vous n'irez nulle part sans nous, Maréchal. Dit alors le Major Rwan.
- Il a bien raison, on vient avec vous. Rajoute alors le Commandant Vascara.


Le Maréchal ne peut pas s'empêcher de rire, puis finalement, un petit fou rire éclata dans l'ascenseur principal. Une fois arrivé dans la salle des commandes, le Maréchal s'avance vers les vitres, donnant une vue spectaculaire sur l'extérieur, qui n'est composé que d'étoiles brillant de mille feux ... Puis vient une planète vêtu d'une couleur verte et jaune. Mandalore. La planète natale des trois amis. 


- Nous y sommes enfin ! Dit le Major Rwan, rempli de joie. 
- C'est tout bonnement incroyable. Dit Vascara. Qu'en pensez vous, Maréchal ? 


Le Maréchal Ge'Tal se tourne vers le Commandant. 


- Rentrons a la maison. Dit-il avec bohneur.


Le Providence se dirige alors droit vers Mandalore. Ils savent que le Providence approche, des communications sont en train d'être établi. 


- Amiral, entrez tout de suite en communication avec Mandalore. Dites leur que nous arrivons. Ordonna le Maréchal.
- Oui, Maréchal ! 
- *Bzzzbzz* Ici le centre de contrôle aérospatial de Mandalore, vous figurez sur nos écrans de contrôle. Identifiez vous ou nous détruisons ce Destroyer.
- Vous ne ferez rien, car c'est moi qui contrôle ce Destroyer. Dit alors le Maréchal. 
- *Bzzbzbzz* Qui êtes vous ?! 
- Maréchal Tranyc Ge'Tal, et je suis le chef de vos armées. Alors vous allez m'écouter. Nous venons pour rentrer chez nous, pas pour nous battre.
- *Bzzbzzbz* Patientez ... Je fais une identification de la voix... *bzzbzzbz* Oh bon sang ... Bienvenue sur Mandalore, Maréchal ! Veuillez m'excuser.
- Ce n'est rien, nous approchons de la stratosphère de la planète. Nous allons nous poser dans quelque minutes près de Sundari.


Le contrôleur raccroche puis le Maréchal prends en main l'opération pour poser son Destroyer au Spatioport Royal de Sundari, la capitale de Mandalore.


- Gardez bien un oeil sur les stabilisateurs ! Prévena le Major Rwan.
- N'allons pas trop vite, notre vitesse pourrai nous causer notre perte. Dit alors Vascara, avec sagesse.


Finalement, le Providence se pose sans aucun soucis. Des troupes Mandaloriennes ainsi que le haut Conseiller Ijaat est venu pour accueillir la 573ème Légion. La passerelle s'abaise ... Puis le Major Rwan ainsi que le Commandant Vascara sortent d'abord.


- Haut Conseiller, c'est un honneur. Dit alors Rwan, avec respect.
- Ainsi que pour moi, votre honneur. Rétorqua Vascara, en saluant. 
- Ah ! A'den Vorpan et Bex Vascara ! Vous êtes plus que l'élite des Guerriers Mandaloriens ! Je suis fier de vous. Dit le Haut Conseiller. Mais où est le Maréchal Ge'Tal ? 
- Ici. Dit une voix venant de derrière le Major et le Commandant. 


Le Maréchal et le Haut Conseiller sont maintenant face a face, tous les deux se serrent la main, puis approchent leur tête, chacune avec la bouche a côté d'une oreille, s'apprêtant a chuchoter. 


- Qui aurai cru que le petit Tranyc Ge'Tal, fils de Kal Ge'Tal, serai le Maréchal de cette République ? Dit alors le Conseiller Ijaat, avec sérieux...
- Et qui aurai cru qu'un traître comme vous serai devenu Haut Conseiller ? Je suis au courant de vos actions, Ijaat. 
- Qu'allez vous faire ? M'arrêter ? Vous ne pouvez pas, "Maréchal". Dit-il avec un sourire narquois.
- Vous avez tous profité de mon absence pour assièger Sundari ... Ijaat. Vous ne vous en sortirez pas comme ça. 
- Oh mais mon ami ... La Death Watch s'en sort toujours et cette fois, nous parvienrons a nos fins. 
- Pas tant que je serai là, Ijaat. 
- Essayez donc de nous arrêter, Tranyc. Vous n'êtes rien, ici. 
- C'est là que vous vous tromper ... Voyez vous ... Je ne suis plus un Jedi. 


Ge'Tal fait signe a Rwan et Vascara de s'éloigner, d'un petit geste de la main puis il prends son sabre laser avec cette même main. Il dégaîne son sabre et empalle le Haut Conseiller de sa nouvelle lame noire. 


- Traître !! Crie les soldats.
- Ecoutez moi ! Le gouvernement de Mandalore est corrompu ! Corrompu par la Death Watch et cette fois, nous l'anéantirons pour de bon ! Regardez son tatouage, c'est l'emblème de la Death Watch !


Les soldats baissent leurs blasters, puis promettent d'obéir aux ordres de la 573ème Légion. Le groupe se dirige vers le Palais de Sundari, là où se cache les derniers traîtres de la Death Watch. 


Pendant ce temps, sur Bespin dans le Temple Jedi, Lucanakin, le grand Chevalier Jedi qui a combattu l'Empire de Starkiller, ressent un grand trouble dans la Force pendant sa méditation. Il se concentre pour savoir d'où vient la perturbation, mais il ne voit que la planète Dantooine...


- Mais qu'est-ce que ...


De retour a Sundari, capitale de Mandalore, la 573ème Légion force les portes principales du Palais. Etant moins nombreux que le groupe du Maréchal, les gardes continuent de se battre, avec courage et dévotion mais ils ne trouveront que la mort au bout de ce périple.


- Qu'est-ce qui se passe ici ?! Dit alors un des Conseillers, membre de la Death Watch comme tout les autres.
- Oh non ... Non ... Non ! 
- Et si, Conseillers. Votre dictature touche a sa fin, vous avez terminé de terroriser le peuple de Mandalore car nous venons les délivrer de vous, traîtres. Soldats, capturez les ... Et jetez les dans les prisons de haute sécurité. Ordonna le Maréchal. 


Le Major Rwan et le Commandant Vascara entendent soudain un bruit étrange, comme une voix. Mais celle ci est la perfection. Nulle ne peut résister a l'envie d'écouter cette voix chanter. Ne durant que quelque secondes, Rwan et Vascara retrouvent leurs esprits, ne sachant pas ce qu'il vient de se passer.


- Bon sang ... Que s'est-il passé, Commandant ? 
- Je n'en sais absolument rien, mais cette voix était ... magnifique. 
- Oh oui ... Je suis totalement d'accord. 


Ge'Tal voit ses compagnons dans un état anormal, et part les rejoindre. Mais soudain, lui aussi entends la même voix chantant, toujours aussi mystérieuse. Ge'Tal est rapidement submergé par la beauté de la voix et l'écoute bien que sa volonté soit forte. Mais pas assez pour l'empêcher d'écouter ce chant. La voix disparaît après quelque secondes, comme pour le Major et le Commandant. Ge'Tal ressent de la peur, comparant cet envoutement par celui du Côté Obscur de la Force, qui l'a détruit pendant de nombreuses années. Le Maréchal tombe au sol soudainement, assis.


- Non ! Je ne veux plus de ça ! Je ne suis plus Darth Mando ! Je ne suis plus un Seigneur Sith !! Crie le Maréchal, attirant l'attention de A'den et Bex.
- Maréchal ! Tout va bien, vous n'êtes plus un Sith, vous vous en souvenez ? Vous avez vaincu vos démons et sauver cette planète ainsi que votre frère. Je vous ai aidé, Tranyc. Dit alors A'den.
- Je ... Je le sais. Sans toi et tes pouvoirs d'Unifié, je serai resté un Seigneur Sith.
- Mais vous n'en êtes pas un, Maréchal. Vous êtes bien plus que ça ! Vous êtes notre chef et un Jedi Noir. Rassura Vascara.
- Un Jedi Noir ? Il est vrai que j'obéit a mes principes. Je peux me considérer comme étant un Jedi Noir...
- Vous pouvez, Tranyc. Le Jedi Noir n'est ni un Jedi, ni un Sith. Il est libre. Dit alors Vorpan.


Le Maréchal se relève avec l'aide de ses compagnons, puis il les remercie. Le Maréchal tourne alors la tête vers le trône ... Puis le regarde avec les yeux rempli de détermination. 


- Vous l'êtes déja, Seigneur. Dit Vorpan.
- Seigneur ?? Repondit le Maréchal, très surpris.
- Ce soir, nous allons organiser un banquet ! Un banquet a votre honneur, Maréc...Non, pas Maréchal. Manda'lore ! Dit alors Vascara, avec une grande fierté.
- Co-comment ?! 
- Le peuple de Mandalore vous veut pour être son chef suprême. Ils veulent que vous soyez le Manda'lore, et nous aussi. Continue Vorpan.
- Eh bien .. Waouh ... Je ne sais pas quoi leur dire.
- Vous aurez les mots en temps voulu. 


Choqué par cette annonce, le Maréchal et ses compagnons avance vers le balcon qui a une vue sur la place centrale de Sundari, avec le peuple Mandalorien saluant la 573ème Légion. 


Sur Bespin, Lucanakin est toujours aussi suspicieux a propos de sa vision et cherche de nouvelles réponses en méditant une nouvelle fois. Sa vision est plus claire car il aperçoit un bras fin sortant brusquement d'un mur de pierre, ainsi qu'une arme que la galaxie n'a plus vu depuis des millénaires ... Un Sympho, une Hallebarde avec la capacité de tirer des rayons soniques extremement puissant et pouvant réduire un corps vivant en poussière... Les craintes de Lucanakin se confirment. 


- C'est impossible. Elles ... Elles sont réveillées.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Chant des Ruines

Message par Invité le Ven 9 Mai 2014 - 0:44

Chapitre 1, 2eme Partie

Le crépuscule envahit Sundari, grande capitale de Mandalore. Le Maréchal Ge'Tal, qui vient d'avoir eu la surprise totale d'être désigné pour être le Manda'lore, aide pour le banquet du soir, qui est organisé en l'honneur de la 573ème Légion. Le Major Vorpan reçu l'autorisation du Maréchal pour surveiller l'espace autour de la planète, alors que le Commandant Vascara aide le Maréchal pour les préparations du banquet. Elles se font dans une ambiance amicale et sympathique, où rires se melent aux ordres donné par les organisateurs. Le Maréchal est aux côtés des nouveaux Conseillers, en charge du gouvernement provisoire de Mandalore. 


- Maréchal Ge'Tal, nous voulons vous remercier, vous et votre Légion, pour avoir sauvé Mandalore des Death Watch. Dit un Conseiller.
- Nous n'avons fait qu'accomplir notre devoir, messieurs. Répondit le Maréchal.


Le Maréchal serre la main au Conseiller, puis lui fait une petite tape a l'épaule. Le Commandant Vascara, mettant en place une grande table ovale au centre de la place de Sundari, rejoint le Maréchal une fois la table mise en place. 


- Nous avons pratiquement terminé. Le buffet est prêt et la table est mise. Il ne manque plus que le peuple. Dit Vascara avec un ton rieur.
- Merci, Bex. Dit alors le Maréchal.


Le Maréchal Ge'Tal descend les escaliers pour se rendre vers la grande table ovale, accompagné par Bex Vascara et le Conseiller. Le Maréchal, dans son habitude, souhaite la perfection pour ce banquet. 


- Comment est le buffet ? Demanda le Maréchal.
- Excellent, monsieur, et nous gardons la nourriture sous une chaleur constante. Répondit les chefs cuisiniers.
- Parfait. Continuez ainsi. 


Ils s'avancent alors vers la table, auquel un tissu aussi long que la table est le point d'être mis avec a son centre, un soleil rouge avec l'emblème Mandalorien des Neo Crusader, celui qu'utilise le Maréchal pour sa Légion.


- Magnifique, qui est l'artisan qui a fait ceci ? Demanda-t-il.
- C'est .. moi, Maréchal. Répondit l'artisan.
- Je vous assure que votre travail sera récompensé comme il se doit, mon cher monsieur. Ce tissu est sublime. Dit le Maréchal, avec une grande sympathie.
- Merci, Maréchal.


La nuit tombe sur Sundari, plusieurs torches sont allumés autour de la place centrale de Sundari, là où se déroule le banquet. Le sol commence alors a s'illuminer d'une fine lumière blanche. Tous en train de festoyer, le Conseiller souhaite alors prendre la parole après une vague de sourires et de rires sympathiques. 


- Très bien. S'il vous plaît ! Mes chers amis ! Si nous nous sommes réunis en cette nuit magnifique, c'est parceque nous sommes en vie grâce a un homme et sa Légion exemplaire. Ils nous ont sauvé d'une mort certaine, qui aurai été provoqué par le Seigneur Noir des Sith, Starkiller. Le Maréchal Tranyc Ge'Tal ici présent, et son Commandant Bex Vascara et le Major A'den Vorpan, ont fait explosé la station spatiale de combat du Seigneur Noir. Son laser pointait notre belle planète Mandalore. Si nous pouvons encore nous parler ce soir, c'est grâce a eux. 


Les applaudissements commencent alors, le Maréchal Ge'Tal ainsi que Vorpan et Vascara se tiennent debout, avec le plus grand honneur qui soit pour un Mandalorien, rentrer en héros. Mais soudain, le Maréchal voit une silhouette sombre au loin, en haut des escaliers juste devant le Palais de Sundari. Cet ombre lui coupe l'envie de sourire, et attise sa curiosité , quand soudain le Conseiller reprends la parole.


- C'est pourquoi nous avons discuté entre nous, avec les Conseillers de Sundari, et nous sommes tous d'accord. Le peuple l'est aussi. Nous voulons que Tranyc Ge'Tal soit notre nouveau Manda'lore. Nous vous voulons comme notre chef suprême.
- Eh bien ... Dit le Maréchal, regardant Vorpan et Vascara qui eut levent leur verre en son honneur. C'est avec un grand honneur que j'accepte de diriger Mandalore. Je saurai ramener la gloire d'autant et montrer notre vrai valeur aux yeux de la République.


Tous font maintenant le salut Mandalorien devant Tranyc, en signe de respect. Mais Tranyc est préoccupé par l'ombre qu'il a aperçu. Vorpan et Vascara voient leur nouveau Manda'lore préoccupé et regardant les portes du Palais. Les trois compagnons se regardent mutuellement et partent prendre leurs armes.


- Qu'as-tu vu, Tranyc ? Demanda A'den.
- Une silhouette, qui nous observe depuis un petit moment. Mais elle n'est pas corrompu par le Côté Obscur de la Force. Répondit Tranyc.
- Un Jedi ? Demanda alors Bex.
- Probablement, et je pense savoir qui. Répondit Tranyc. 
- Le Général Scarles ? Non, il n'a rien a faire sur Mandalore... Dit alors A'den.
- Nous allons le savoir tout de suite. 


Tranyc, A'den et Bex partent alors en direction du palais, armés. Tranyc garde son sabre laser dans sa main, restant toujours sur ses gardes, comme a son habitude. Bex se tient prêt a dégainer ses deux Blaster DL-44 tandis que A'den porte un Fusil Blaster DC-15A ainsi qu'un sabre laser a sa ceinture. Tous ont un sabre laser. Arrivés aux portes du palais, les trois compagnons ne disent plus un mot, sentant que l'ombre est très proche. Bex, aperçoit un mouvement derrière le Manda'lore, et dégaîne ses Blasters DL-44. Tranyc et A'den regardent en direction où Bex vise avec ses DL-44. Tranyc allume son sabre laser, qui laisse jaillir une lame noire avec des contours blancs. Il regarde A'den et Bex, et fait signe sur l'ombre est derrière eux... Dans un timing précis, tous se retournent pointant leurs armes sur l'ombre qui s'avère être le Chevalier Jedi qui as combattu l'Empire de Starkiller, Lucanakin.


- Lucanakin ? C'est toi ? Demanda A'den.
- Bien sûr que c'est moi, ça fait des mois qu'on ne s'est pas vu. Répondit le Jedi.
- C'est bon de te revoir, mon ami. Dit alors Bex. 
- Je te retourne le compliment, Bex, ou devrai-je dire, Nero. Repondot Lucanakin avec sympathie.
- Qu'est ce que tu viens faire ici, Lucanakin ? Demanda Tranyc, gardant toujours son sabre noir pointé sur Lucanakin.
- Heureux de vous revoir aussi, Maître Mando. Dit Lucanakin, avec angoisse.
- Réponds a ma question, les Jedi ne sont pas très bien vu sur Mandalore. 
- Vous êtes un Jedi, vous aussi ! 
- Non. Plus maintenant. 
- Alors vous êtes un Seigneur Sith ! 
- Je ne suis ni un Jedi, ni un Sith. Je suis ce que l'on peut appeller un Jedi Noir. Je n'obéit qu'a mes principes et je ne suis que mon instinct. L'Ordre Jedi m'a banni, tant pis pour eux. Maintenant, réponds a ma question.
- Je viens vous prévenir d'un danger de très grande envergure. Elles sont réveillés.
- Qui ça ? Demanda A'den.
- Les envoûteuses les plus dangereuses de la galaxie. Répondit Lucanakin.
- Qui sont-elles ? Demanda Ge'Tal.
- Ce sont les Sirenz. Une race très ancienne composé uniquement de femmes mais dont les pouvoirs sont très puissants. Elles préparent leurs armadas afin de conquérir toute la Bordure. 
- Avant de prendre le contrôle de la galaxie... Coupa Bex Vascara. 
- Exactement, Nero. Elles ne sont pas a prendre a la légère, les Jedi se feront détruire facilement. Et Mandalore tombera avec vous, Maître Mando. 
- Que veut-tu dire par là, Lucanakin ? Demanda Tranyc, très suspicieux. 
- Elles utiliseront votre squelette pour en faire le trône de la Grande Reine, ici sur Mandalore.
- Jamais je ne laisserai ma planète tomber face a une bande d'envoûteuses pathétiques ! Cria Tranyc.
- Du calme, Manda'lore ! Dit alors A'den, voyant que le sabre de Tranyc se rapproche de plus en plus de Lucanakin.
- Tu penses que nous ne pouvons rien faire contre elle, mais tu te trompes Lucanakin. Les Mandaloriens ont survécu a bien des guerres, et nous survivrons a celle ci.
- Non. Pas cette fois. Dit alors Lucanakin, en reculant. 
- Où vas-tu ?! Demanda Tranyc. 
- Je rentre au Temple Jedi, aider mes confrères Jedi. Au revoir et que la Force soit avec vous, mes amis. Dit alors Lucanakin, avant de disparaître en sautant par dessus une rambarde.


Le vaisseau Jedi de Lucanakin s'envole vers l'espace. Tranyc, A'den et Bex le regarde partir, avant qu'ils perdent sa trace, grâce a l'hyperespace. Les trois compagnons retournent alors au lieu du banquet. Le Manda'lore Ge'Tal prends alors la parole. 


- Votre attention, mes amis ! C'est avec un désarroit et une profonde tristesse que je dois vous annoncer que nous allons entrer en guerre.
- En guerre ?! Est-ce là votre première action en tant que Manda'lore, Tranyc ?! Dit alors le Conseiller, stupéfait.
- Malheuresement, Conseiller, je n'ai pas d'autres choix. Une ancienne race de guerrières va essayer de nous assièger dans les jours qui viennent, et je ferai tout pour les empêcher d'arriver a leurs fins. 
- Comment avez vous su tout cela ? Demanda le Conseiller.
- Par un vieil ami, Conseiller. Un ami qui peut nous aider a vaincre cette nouvelle menace. 
- Qui est-il ? 
- Un Chevalier Jedi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Chant des Ruines

Message par Invité le Ven 9 Mai 2014 - 0:45

Chapitre 1, 3eme Partie


Les Conseillers ne savent pas quoi dire devant les mots "Chevalier Jedi", ennemis des Mandaloriens depuis la Grande Guerre des Sith. Or ils sont conscients que le Manda'lore ne plaisante pas sur la menace des Sirenz, car il n'aurai pas mis Mandalore en guerre sans raison valables. Le Major A'den Vorpan chuchote alors a l'oreille du Manda'lore.

- Si tu le permets Tranyc, il faut établir une stratégie. Dit-il, tout bas.

- Je le sais, A'den. Viens, allons au Palais. Lui répondit le Manda'lore.

La 573ème Légion quitte le banquet pour se diriger vers le Palais, appartenant désormais au nouveau Manda'lore. En ouvrant les portes, le Manda'lore Ge'Tal parle haut et fort. 

- Si nous voulons abattre ce nouvel ennemi, il va nous falloir plus que des armes. Dit-il.

- Il nous faut la Force, mes amis. Dit alors le Commandant Vastara.

- Exactement, Bex. Répondit Ge'Tal, avec un sourire aux bout des lèvres. 

Le Manda'lore tire la nappe de la grande table du Palais, brisant les vases et autres décorations qui furent posés dessus. Le Manda'lore prends alors une carte globale de Mandalore et la dispose sur la table. Le Palais devient peu a peu le Quartie Général de la résistance Mandalorienne, se préparant a une invasion imminente.

- Tout d'abord, il faut consolider les défenses. Si leurs flottes envoi des Chasseurs, nous devons absolument leur barrer la route de Sundari. Dit alors le Manda'lore, sûr de lui.

- Manda'lore, je propose aussi que nous disposions des canons a ions aux extrémités de Sundari, ainsi que des turbolasers dans la capitale. Proposa le Commandant Vastara.

- L'idée des canons a ions est intéressante, Bex. Ils ne s'y attendront pas forcément... Dit alors A'den Vorpan, méditant sur cette idée.

- Vous avez tous les deux raisons, mes amis. Dit le Manda'lore, fier de ses compagnons.

La nuit laisse place a l'aube, et les rayons de soleil illuminent la capitale de Mandalore. De fins rayons de lumière entrent dans le Palais. L'émerveillement de la 573ème Légion est a son comble, avant que la guerre ne vienne tout dévaster. 

- Regarder Sundari, mes amis. Regarder ces rayons de soleil sublimer notre capitale. Dit alors le Manda'lore.

- C'est merveilleux. Dit Bex Vastara, époustouflé.

Cependant, A'den Vorpan n'est pas aussi heureux que ses amis. Il sent un grand trouble dans la Force... Une aura maléfique proche de Mandalore. Puis le Manda'lore leva la tête vers le ciel.

- Par la Force ... 

Une immense flotte, inconnu dans les archives Mandaloriennes, est dans l'espace Mandalorien. Sundari n'a toujours pas activé ses défenses anti aériennes. Rien n'a été fait, pensant que l'ennemi frapperai plus tard et non plus tôt. A'den Vorpan et Bex Vastara regardent le Manda'lore, qui fixe toujours la flotte ennemi, quand soudain, un rayon provenant d'un croiseur ennemi atteint Sundari, détruisant de nombreux immeubles, ne laissant que des décombres. Outré par cette action, le Manda'lore prend un ton sec et colérique, fermant ses poings par la même occasion.

- A'den. Bex. Activez les défenses de Sundari. MAINTENANT ! Dit-il, avant de mettre son casque. 

Sans dire un mot, A'den et Bex partent activer les défenses de la capitale. Le Manda'lore descends les escaliers pour aller a la place principale de Sundari, là où s'est tenu le banquet. Or il ne s'attendait pas a voir un tel spectacle... Destruction et malheur s'est abattu sur la place, les Conseillers ont tous été massacrés, les Soldats ont subi le même sort. Le sang recouvre le sol en verre consolidé de la place centrale. Atristé par cet horrible spectacle, le Manda'lore s'approche d'un Conseiller, victime de cet atrocité, les yeux toujours ouverts. Ge'Tal le lui ferme délicatement, en guise de profond respect. Dans son deuil, Ge'Tal sent qu'une présence s'approche de lui. En se relevant doucement, Ge'Tal prends son sabre et se retourne lentement. La présence qu'il avait senti était celle d'une femme...Avec des nageoires de métal a la place des jambes.

- C'est toi la responsable de cet atrocité ? Dit-il froidement.

La femme ne dit rien, et ne lâche qu'un sourire sournois, n'attisant que la colère du Manda'lore, qui active son sabre laser noir. La femme commence alors a chanter, l'esprit du Manda'lore commence a s'envenimer. La douleur est de plus en plus intense, et il en va de même pour sa colère et son agressivité. C'est ainsi qu'il retrouva ses anciens pouvoirs de Seigneur Sith, ses anciens pouvoirs du Côté Obscur de la Force. Il en profite alors pour étouffer la femme avec le Côté Obscur de la Force. L'air ne passant plus dans ses voies vocales, la femme s'asphyxie de plus en plus. Le Manda'lore intensifie la pression de l'étouffement, ne souhaitant que la vengeance mais il se souvenut des paroles de A'den Vorpan, disant qu'il n'est pas un Sith et qu'il vaut mieux que ça. Ge'Tal projete alors la femme contre un mur grâce a la Force, et s'approche d'elle, sabre allumé. Il l'empeche alors de bouger en écrasant sa gorge avec son pied, voulant la forçer a parler. A'den Vorpan et Bex Vastara arrivent alors a la place centrale, après avoir activé les défenses qui commencent a tirer sur les croiseurs. A'den et Bex sont bouche bés devant le massacre de la place centrale. Et le Manda'lore commence a interroger la femme.

- Qui est tu, insignifiante créature ? Dit-il, avec colère et effroi. 

- Ha ha ha ... C'est toi qui est insignifiant, Mandalorien... *tousse* Tu ne fais que retarder l'inévitable en voulant résister...

- Réponds a ma question !! Cria-il.

- Argh .. Nous sommes les Sirenz et nous venons reconquérir Mandalore, en détruisant son peuple tout entier... Dit-elle.

- Pourquoi ?! Qui vous envoi ?!! Réponds moi !! 

- Tu ne pourra jamais nous arrêter ! Ha ha *tousse*

Le Manda'lore plante alors son sabre laser en plein dans le coeur de la femme, la tuant sur le coup. La 573ème Légion est impuissante devant une telle force de frappe. 

- Tranyc... Est ce que ça va ? Demanda A'den. 

- Je .. j'avais retrouvé les pouvoirs du Côté Obscur pendant un court instant. Dit le Manda'lore.

- Que dit-tu ? Dit alors A'den, stupéfait.

- Le Côté Obscur est toujours puissant en moi, A'den. 

- Mais vous arriverez a le vaincre, Manda'lore. Rassura Bex. 

- Pas cette fois, Bex. Le Côté Obscur sera avec moi pour l'éternité. 

- Cela fait partie des Jedi Noir, Tranyc. Apprends a utiliser les pouvoirs du Côté Obscur, sans pour autant y succomber. Dit A'den, d'un ton rassurant.

- Vous avez raison. Merci a vous deux. 

Tranyc, A'den et Bex restent sur la place centrale, regardant Sundari se faire détruire peu a peu.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Chant des Ruines

Message par Invité le Ven 9 Mai 2014 - 0:47

Chapitre 1, 4eme Partie


Sundari se détruit peu a peu par les Sirenz, toujours de plus en plus nombreuses après chaque passage de croiseur au dessus de la capitale Mandalorienne. Tranyc, A'den et Bex sont témoins d'un spectacle plus qu'épouvantable a leurs yeux, bien que Bex Vastara ne soit pas d'origine Mandalorienne, il reçu tout de même un entraînement Mandalorien dans la 573ème. 


- Oh mon dieu ... C'est atroce de voir quelque chose comme ça ... Dit Bex, éffondré.


- Notre capitale ... Détruite. Continua A'den.


Pas un mot du Manda'lore Tranyc Ge'Tal, qui continue de regarder ce qu'il se passe sur Sundari. Or, un groupe de 5 Sirenz approche de la 573ème Légion, restant aux portes du Palais. L'une des Sirenz porte plus de couleurs que les autres ainsi qu'un sabre laser a sa taille. Les Sirenz et la 573ème sont face a face, la tension n'en est que palpable et prêt a exploser a tout moment.


- Lequel d'entre vous est le Manda'lore de cette planète putride ? Dit alors la Sirenz au sabre laser. Le regard froid de Ge'Tal ainsi que son attitude devant elle la fait deviner sur le champ. 


- Que lui voulez vous, monstre ?! Dit alors le Commandant Bex Vastara, prêt a ne pas laisser les Sirenz s'approcher du Manda'lore. 


- Son sang. Répondit-elle.


La Sirenz commence alors a chanter une symphonie douce et gracieuce, envoutant Vastara lorsque soudain, il s'éleva dans les airs via un mouvement de la main de la Sirenz.


- Lache le, ordure de Sirenz !! Cria A'den Vorpan, en dégainant son sabre laser.


Or il n'eu pas le temps d'attaquer que lui aussi se fait éléver dans les airs, n'ayant aucun moyen de bouger et a la merci de la Sirenz.


- Tranyc ... Part d'ici ! Recommanda A'den a Tranyc, qui tourna la tête vers lui et le regardant avec détermination, lui fesant comprendre qu'il ne compte pas partir sans Bex et lui.


- Laisse les. C'est moi que tu veux, Sirenz. Dit le Manda'lore, calmement mais ivre de vengeance a l'intérieur.


- Oh oh oh ... Ce serai trop facile, Manda'lore. Nous allons procéder différament. Dit-elle.


- Que veux-tu dire par là ? Demanda le Manda'lore.


- Je vais mettre un terme a leurs misérables vies ! 


La Sirenz ferme le poing, continuant a chanter. Puis élève son bras dans les airs. Bex et A'den ont les jambes et les bras collé a leurs corps, et la Sirenz jete son bras devant elle. Bex et A'den sont projetés très violement contre les portes du palais, passant totalement au travers. Tout deux tombe au sol inconscients. Le Manda'lore Ge'Tal sent une colère noire monter en lui, une haine aussi grande que celle qu'il a ressenti sur la place de Sundari.


- Com...Comment as tu osé...Comment as tu osé faire une chose pareille a mes compagnons... Dit-il d'un ton haineux, prêt a laisser parler sa haine contre les Sirenz.


- Mais mon cher Manda'lore ... Je suis la Grande Reine des Sirenz ... Je me permets tout ce que je veux. Répondit-elle d'un ton ironique et narquois.


- Y compris la destruction de ma planète ? Dit alors Tranyc. 


- Tout a fait, misérable Mandalorien. Vous êtes des insectes que nous allons écraser afin de commencer notre croisade pour libérer la galaxie.


- Jamais...Jamais je ne te laisserai faire. 


Des éclairs apparaisent aux mains du Manda'lore, le Côté Obscur de la Force est très puissant en lui. Il laisse alors une déferlante d'Eclairs Obscurs s'abattre sur les Sirenz, qui agonise sous eux. Le Manda'lore éprouve beaucoup de satisfaction a les faire souffrir, pour lui, ce n'est que justice. Il dégaîne alors son sabre laser noir, et commence a étouffer une garde Sirenz dans les airs avant de la ramener vers lui pour l'empaller avec son sabre, sans aucune pitié. Une seconde garde veut l'attaquer avec son Hallebarde, or Tranyc, contrôlé par sa haine, découpé facilement la Hallebarde de la Sirenz, et lui tranche ensuite la tête. Les deux cadavres des Sirenz tués par le Manda'lore descende les escaliers menant a la place de Sundari. La Grande Reine n'a plus que deux gardes pour se protéger, mais elle semble être amusé plutôt qu'effrayé. Puis le Manda'lore balance une nouvelle fois ses Eclairs Obscurs redoutables, toujours sans aucune pitié. Une des gardes succombe aux Eclairs, tandis que la Reine et sa dernière garde résiste tant bien que mal. Puis vient A'den Vorpan, ayant repris ses esprits après le choc violent causé par la Reine, stoppant le Manda'lore.


- Tranyc ! Arrêtes !! Cria A'den, inquiet pour le Manda'lore, toujours contrôlé par sa haine, le rendant plus puissant chaque seconde. 


De nulle part, la dernière garde reçoit un laser de blaster en plein coeur, mourrant sur le coup. Il s'avèra alors que Bex Vastara regagna aussi ses eprits plus vite que prévu, mais est toujours sonné. Bex met en joue la Reine avec ses Blasters DL-44.


- Est ce que nous l'éxécutons ? Demanda Bex. 


- Non, nous avons besoin d'elle. Dit alors A'den, retenant difficilement le Manda'lore, fou de rage contre la Reine.


- Vous faites une grave erreur en me laissant en vie, car je reviendrai et quand je le ferai, vous serez tous a mes pieds, me suppliant de vous laisser en vie, misérables vermines Mandaloriennes ! Dit alors la Reine, très sûr d'elle.


Le Croiseur de Commandement de la flotte Sirenz téléporte la Reine a l'intérieur du vaisseau. Et il disparaît peu de temps après dans l'hyperespace. 


- Elle est parti... Dit Bex avec un ouf de soulagement.


- Mais pour toujours, Bex. Répondit A'den, toujours retenant le Manda'lore, voulant a tout prix se dégager.


- NOOOON ! Reviens, ordure de Sirenz ! Je te tuerai, toi et toute ton espèce ! Je vous tuerai jusqu'au dernier !!! Cria le Manda'lore.


A'den n'a pas d'autre choix que d'assomer le Manda'lore, en lui donnant un coup sec dans la nuque. Tranyc Ge'Tal s'écroule au sol, inconscient.


- Un Jedi Noir ne devrai pas être aussi proche du Côté Obscur. Dit Bex, avec inquiètude et angoisse pour le Manda'lore.


- J'ai bien peur que sa colère ne soit trop difficile a maîtriser pour lui. La Reine savait ce qu'elle fesait. Elle ne voulait qu'attiser la haine de Tranyc afin de le faire basculer dans le Côté Obscur de la Force. Répondit A'den.


- Comment ça ? Que veux tu dire ?! Demanda Bex, angoissé.


- Elle veut un retour d'un Seigneur Noir des Sith. Et il semble que Tranyc soit son candidat numéro un pour elle. Dit A'den.


- Bon sang ...


- Si jamais Tranyc venait a basculer du Côté Obscur, ce sera la fin de Mandalore, de la 573ème Légion et de Tranyc Ge'Tal. 




A'den sait que si Tranyc venait a basculer de nouveau dans le Côté Obscur, jamais il ne pourra en sortir comme dans le passé. Mandalore continuant de se faire envahir, la 573ème Légion a désormais un problème majeur, qui peut exploser a tout moment. Ce problème peut signer leur arrêt de mort, et mettre un terme a la légende des Mandaloriens.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Chant des Ruines

Message par Invité le Ven 9 Mai 2014 - 0:48

Chapitre 1, Dernière Partie


A'den Vorpan et Bex Vastara surveillent le hall central du palais de Sundari, pouvant a tout moment être attaqué par les Sirenz qui ont déja détruit plus de la moitié de Sundari, autrefois capitale de Mandalore. A'den reste assis sur une marche d'escalier, plongé dans ses pensées avec le sabre laser dans la main. Vastara se tient prêt a dégainer a tout instant, ressentant une angoisse terrible mais une excitation comme il n'en a jamais eu.

- A'den ... Crois-tu que Tranyc sera calme et passif lors de son réveil ? Demanda Bex.
- Il le sera, je l'espère... Répondit A'den, avec inquiètude. 

Vastara écoute les explosions a l'extérieur, les cris du peuple Mandalorien qui se fait décimer a petit feu, Bastara écoute le génocide des Mandaloriens, provoqué par une folie conquérante des Sirenz, des créatures a l'apparence d'une femme humaine mais dont les jambes sont remplacés par des nageoires de métal, leur permettant de flotter dans les airs. Bex ressent une profonde tristesse pour le peuple innocent, qui se fait détruire, et tourne alors la tête vers A'den. Ses pensées sont tournés vers Sundari, les Mandaloriens, la légende de ce peuple. Le peuple le plus fier de l'Univers. A'den ne peut s'empêcher de lâcher une larme, aussi brillante d'un cristal et aussi claire que l'eau de Naboo. 

- Ces pauvres hommes, femmes et enfants ... Tous tués par des immondes sorcières aux nageoires de métal. Dit A'den, avec un tremblotement de la voix.
- Tu n'y est pour rien, A'den. Ces Sirenz nous ont eu par surprise, et le peuple Mandalorien est fort. Nous survivrons quoi qu'il en coûte. Dit Bex, d'un ton réconfortant.
- Bex ... Tu n'est pas Mandalorien, mais tu as été entraîné selon nos coutumes et tu as respecté ce a quoi nous tenons. Je te considère comme un frère d'armes Mandalorien depuis ta venu dans la 573ème Légion. Dit A'den.
- Je te retourne le compliment, mon frère. Dit Bex.

Les deux compagnons se serrent la main comme pour un bras de fer, mais leur bohneur sera vite mis en éclat lorsque les Sirenz essaient de forcer les grandes portes du palais, consolidé par A'den et Bex.

- Bex, va près du Manda'lore. Il n'est pas encore réveillé de son assomement. Ordonna A'den. 
- J'y vais ! Dit alors le Contrebandier.

Les portes ne vont pas tarder a céder ... Chaque coup porter laisse un rayon de lumière plus grand s'infiltrer dans le hall. Vorpan dégaîne son sabre laser, d'un vert éclatant, et se tient prêt a l'assaut. Bex reste proche de Tranyc Ge'Tal, toujours assomé et inconscient, disposé sur son trône. Vastara prends fermement ses Blasters DL-44, et vise les grandes portes. Un autre coup est porté, qui a faillit détruire la porte.

- Que la Force soit avec nous ... Dit Bex Vastara, en chuchotant.

La porte éclate en morceaux, un chant envahit le hall central et envoûte tout les êtres vivants pensant qui s'y trouvent. Personne ne peut résister, or Bex tire deux fois avec ses Blasters vers l'extérieur. Une Sirenz a été touché a l'épaule, mais le chant continue de se propager et de détruire l'esprit de A'den, Bex et les gardes royaux du palais. Trois Sirenz font alors une percée, armé de leurs Sympho, des Hallebardes aux pouvoirs étranges. Un des gardes reçoit de plein fouet un rayon sonique provenant d'une Hallebarde, et finit en poussière. Les gardes se font tous massacrer, ne restant plus que A'den, Bex et le Manda'lore, inconscient. Le chant s'arrête, et une Sirenz a l'allure haut gradé s'avance vers A'den. Voulant prouver sa supériorité, la Sirenz soulève A'den dans les airs.

- Toi. Dis moi où est Tranyc Ge'Tal. Tout de suite. Dit-elle d'un ton sérieux.
- Jamais, sale ordure de Sirenz. Répondit A'den. 
- Comme tu voudras, vermine Mandalorienne. 

La Sirenz ferme le poing, et A'den sent qu'une de ses côtes a été brisé puis une deuxième. 

- Ou est le Manda'lore Ge'Tal ? Dit-elle, cette fois ci d'un ton impatient.
- Je sais comment te vaincre, Sirenz. Vous n'êtes pas si terrible que ça. Dit A'den, mentant.
- Un Mandalorien ne peut pas vaincre une Sirenz. Dit la haut gradé.
- Mon Seigneur l'a déja fait. Ordure !! Cria A'den, utilisant ses pouvoirs d'Unifié.

Vorpan utilise les pouvoirs du Côté Obscur pour se sortir de l'emprise de la haut gradé, et déchaîne une vague d'Eclairs sur elle.

- Bex !! Depêche toi, je ne vais pas tenir longtemps !! Cria A'den.

Vastara tire en direction des Sirenz, en touchant une en plein coeur et une autre dans la nageoire, qui se court circuite et tombe au sol, la tête cognant violement le sol. Bex se fait tirer dessus avec des rayons soniques, qui peuvent le tuer en un coup. Il se met a couvert et tire une nouvelle fois après avoir attendu un instant. Il touchera une Sirenz dans le coup mais la dernière le bloquera au mur. 

- Tu vas connaître le véritable enfer, Mandalorien.
- Je ne suis pas Mandalorien ... Dit alors Bex, qui entends un bruit de sabre. 

Bex empalle la Sirenz de son sabre laser violet scintillant, mourrant sur le coup. Bex court au secours de A'den, épuisé et sur le point de se faire tuer par la haut gradé, mais elle reçoit un tir de blaster dans le bras gauche. A'den en profite pour dégaîner son sabre laser et lui couper le bras droit. La Sirenz criant de douleur, A'den Vorpan ne peut résister a l'envie de la tuer pour son peuple se fesant massacrer. Mais Bex l'en empêche.

- Elle est vaincu, A'den ! Elle est une haut gradé et peut nous fournir des informations sur la Grande Reine. Penses-y. Préviens Bex.
- Elle et ses congénères ont tués des centaines de Mandaloriens ! Je ne peut pas la laisser vivre ! 
- Peut être que c'est ce qu'elle mérite, mais si tu la tue, tu ne seras pas plus avancé qu'elle ! 

A'den regarde Bex droit dans les yeux, et range son sabre laser. Il lui fait une tape a l'épaule, puis s'assoit sur la marche d'escalier. 

- Ecoute moi maintenant, Sirenz. Je n'ai pas de temps a perdre avec toi alors tu vas me dire où est ta Reine. Dit Bex.
- Tu penses sérieusement que vous, les Mandaloriens, puissent interogger avec succès une Sirenz ? Etes vous devenu fous ?
- Je ne suis pas un Mandalorien ... Ce qui me permet quelque libertés. Dit Bex, en collant le bout de son blaster sur le front de la Sirenz.
- L'intimidation ne marche pas avec moi. Dit elle avec un faux sourire.
- Au contraire, tu ne veux pas le dire mais tu est effrayé. Tu ressent une grande peur. Celle de ne pas accomplir ta mission qui était de tuer le Manda'lore.
- Pas le tuer. Le ramener a notre forteresse. 
- Comment ça ? Sois plus explicite avant que je perde patience. 
- Notre Reine le veut dans sa forteresse, pour des raisons que je ne connais pas. 
- Menteuse, tu est son bras droit ! Comment ne peut tu pas savoir une telle information ?!
- Car j'obéit a ma Reine, et elle a souhaité de ne pas me dévoiler son plan pour le Manda'lore. Dit-elle avec un sourire machiavélique.
- Tu n'est qu'un monstre ! 

Bex s'apprête a tirer mais une main lui prends le poignet droit, celui que Bex utilise pour tenir son blaster DL-44. Bex et A'den voient avec surprise que Tranyc est de nouveau conscient. 

- Ne fait pas ça, Bex.
- Tra-Tranyc ?! Dit-il avec stupéfaction.
- Si tu la tue, nous ne nous en sortirons pas. J'ai une autre idée, bien plus raisonnable.
- Quelle est-elle, Tranyc ? Demanda A'den.
- Je me rends aux Sirenz. Si c'est moi qu'elles veulent, alors me voici. Mais je ne me rends qu'a une condition, Sirenz.
- Oh, et quelle est-elle, Manda'lore ?!
- Que votre flotte dégage de ma planète et ses alentours. Refusez, et je vous tue moi même. Menace Tranyc.
- Très bien, Mandalorien. Tu n'as pas froid aux yeux.
- Tranyc, non !! Dit A'den.
- De mes combats, ma réputation est née. C'est quand je suis perdu que mes amis viennent me chercher. Dit Tranyc, en forme d'énigmes.

A'den voit que le Manda'lore a posé un mouchard en dessous ses plaques d'armures, et regarde les Sirenz emporter le Manda'lore sur leur Croiseur de Commandement. Les combattantes reçoivent l'ordre de quitter Sundari et revenir dans les vaisseaux. En quelque minutes, Sundari peut a nouveau ressentir la douce caresse du vent, malgré les ruines et les nombreux cadavres. 

Dans l'hyperespace, Tranyc Ge'Tal est jeté en cellule, gardant son armure et son casque, et donc son mouchard. La haut gradé, avec un bras droit cybernétique, se trouve devant le champ de force de la cellure de Ge'Tal.

- Bientôt, Mandalorien, tu auras l'honneur de voir ma Reine.
- Je l'ai déja vu a Sundari. Elle n'a aucun sens de l'honneur. 
- N'insulte pas ma Reine en ma présence, vermine Mandalorienne. Hors de Mandalore, ton statut ne signifie plus rien. Tu n'est qu'un simple guerrier Mandalorien.
- Non, pas qu'un guerrier. Je suis un Jedi Noir.
- Un Jedi ?! Dit-elle en s'armant d'une Sympho.
- Exactement, j'ai été un Jedi mais ils m'ont banni, alors j'ai décidé de toujours suivre ma voie et non la leurs. Je suis un Jedi Noir.
- Noon ... Tu a été bien plus que ça, je le lis dans tes yeux.. Tranyc. Nous avons des pouvoirs télépathiques puissants, et je peux lire dans tes pensées... Oui ... C'est bien ce que je pensais ... Tu as été bien plus qu'un Jedi ... Tu étais un Seigneur Noir des Sith. Darth Skira.
- NE DIS PLUS JAMAIS CE NOM !! IL NE SIGNIFIE PLUS RIEN POUR MOI ! Cria Tranyc.
- Tu te trompes, Ge'Tal. Darth Skira restera a jamais en toi. 

La haut gradé part, laissant Tranyc perplexe et angoissé. 

Dans la forteresse de la Reine, sur une planète de la Bordure, la Reine Diao reçoit a l'instant la bonne nouvelle par une de ses messagères.

- Mes soeurs, nous allons reçevoir un invité de marque. Le Manda'lore, Tranyc Ge'Tal, en personne. Il s'est livré volontairement a nous, ce qui fait que nous avons remporté la victoire. Dit-elle.
- Parfait ... Diao ... C'est parfait. Notre arrangement peut s'avérer utile en fin de compte ... Dit une voix mystérieuse et cassé.
- Je ferai selon vos désirs, mon Maître. Enfin nous aurons notre revanche. Répondit Diao.
- Cela fait bien longtemps que j'attends ce moment ... Toute la puissance du Côté Obscur de la Force va enfin pouvoir se déchaîner.

La voix laisse place a une silhouette très inquiètante, et très bien connu de la 573ème Légion, car ils l'ont vaincu par le passé... L'homme porte un masque respiratoire, a la peau très pâle et a de nombreuses coupures profondes... La 573ème Légion a cru l'avoir tué sur Mustafar, mais leur pire ennemi est revenu du monde des morts. Le plus terrible des Seigneurs Noir des Sith ... Darth Varas ... Est de retour.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Chant des Ruines

Message par Invité le Ven 9 Mai 2014 - 0:48

Chapitre 2, 1ere Partie


Dans la Forteresse de la Reine Diao, Tranyc Ge'Tal est tombé dans le piège du Sith le plus redoutable de tous, Darth Varas. Ses amis ignorent encore l'ampleur de la menace, qui a tout prévu depuis le début. Mis dans une cellule spéciale, Darth Varas est devant le champ de force qui retient Ge'Tal prisonnier.

- Cher Tranyc ... N'en a tu pas assez de rester la dedans, a attendre ta mort ? Dit Varas.
- Si je sors, Varas, je te tuerai. Comme la dernière fois. Répondit Tranyc.
- J'ai vaincu la Mort elle même, Tranyc. Même elle n'a pas réussi a me ôter la vie. Alors comment un être aussi insignifiant que toi peut-il me tuer ? Dit alors Varas, avec ironie.
- Il y a toujours un moyen, Varas. Et bien souvent, tu ne le soupçonne jamais. Répondit Tranyc, avec un sourire. 

Le sourire de Tranyc attise la colère du Seigneur Sith. Ce dernier tourne le dos a Tranyc, et par la pensée et aidé du Côté Obscur de la Force, Varas étouffe Tranyc.

- Ton insouciance et ton arrogance te perdront, jeune Mandalorien. Ici, tu n'est rien. Tes amis vont aussi tomber dans mon piège, et toi ... Tu seras a nouveau mon esclave. Dit Varas, lachant Tranyc de l'étouffement.

Darth Varas part de la salle de détention. Tranyc reste assis sur le sol, se tenant la gorge et prenant de grandes inspirations. 

Sur Mandalore, A'den Vorpan et Bex Vastara ont fini d'installer un canon a ion près du palais. A'den est inquiet au sujet du Manda'lore, n'ayant pas donné signe de vie depuis son départ avec la Sirenz. Bex voit l'angoisse dans les yeux du Maître Unifié, et ce dernier fait appel au Big Boy, son vaisseau personnel.

- A'den, partons d'ici et retrouvons Tranyc. Tu as ton scanner pour localiser son mouchard ? Demanda Bex.
- Il est ici. Dit A'den, en montrant le scanner dans sa main. 

Le Big Boy ne met pas longtemps a arriver. A'den et Bex montent a bord et s'envole vers l'espace. Une fois dans l'orbite de Mandalore, A'den essaie de localiser le mouchard de Tranyc.

- Oh allez ... Un petit effort. Dit A'den, avec énervement.

Puis il parvient a trouver le mouchard. Sur Dantooine, une planète de la Bordure Extèrieure, n'ayant eu aucun problème majeur dans le passé. C'est une planète où la verdure et les rivières sont abondantes. Un endroit plutôt étrange pour un Empire Sirenz. A'den et Bex verrouille la trajectoire sur Dantooine, et entre dans l'hyperespace. Ils sont tout deux impatients de retrouver Tranyc, n'ayant aucune nouvelle de lui. 

De retour a la Forteresse de la Reine Diao, sur Dantooine, Tranyc Ge'Tal a le corps meurtri, ayant subi plusieurs tortures atroces des mains des Sirenz, qui ont pris un plaisir sadique a le torturer. Tranyc arrive a peine a ouvrir les yeux, et se voit forcer par les gardes Sirenz de se mettre a genoux devant la Reine Diao et celui qui est derrière tout ça, son ennemi de toujours, a lui et la 573ème, Darth Varas. La Reine Diao regarde Tranyc d'un air supérieur, et ne peut s'empêcher de sourire a l'ironie de la situation, voyant le leader suprême de Mandalore a genoux devant elle.

- Mais quelle ironie du sort, mon cher Mandalorien. Tu ne trouves pas ? Dit-elle, en se levant et marchant vers Tranyc. Tu sais ... J'espérai que nous collaborions, tous les deux, que la galaxie nous appartiendrai. Est-ce que ça te plairai, Tranyc ? Dit-elle, en touchant le corps de Ge'Tal du bout des doigts, tournant autour de lui.
- Ja-jamais ... Tu as envahi ma planète et je ne te ... ARGH ! 
- Mauvaise réponse. Recommence. Dit Diao, en plantant un de ses doigts dans une plaie ouverte du corps de Tranyc.
- Tu est complétement folle... ARRGH ! 
- Ce n'est pas ce que je veux entendre, Mandalorien. Chuchota Diao a l'oreille de Tranyc, puis donnant un coup de poing au visage de Tranyc, qui se retrouve couché au sol mais toujours conscient.
- Il ne dira rien, Diao. Mais moi, je peux le faire parler. Je peux le faire souffrir, bien plus que vous le faites souffrir. Dit alors Darth Varas, s'approchant de Tranyc.
- Qu'est ce...que...vous voulez...de moi ? Dit Tranyc, en respirant après chaque mot.
- Qu'est ce que je veux de toi, jeune Mandalorien ? Je veux ton sang. Répondit Varas, en élevant Tranyc dans les airs et le projetant contre des pillones de la salle du trône.
- Varas, vous devez le laisser en vie. Nous avons encore besoin de lui. Dit Diao.
- Comme il vous plaîra, Majesté. Dit Varas, en projetant Tranyc au loin et s'asseyant sur le trône de Diao.

Tranyc voit son sang couler de plus en plus. Il sent ses forces s'estomper de plus en plus. Tranyc se fait mettre debout par des gardes Sirenz, puis ramener en cellule.

Toujours dans l'hyperespace, A'den et Bex sentent la force vitale de Tranyc, qui s'affaiblit de plus en plus. Ce qui les inquiète encore plus.

- Oh bon sang. La force vitale de Tranyc est en train de disparaître. Dit A'den, avec stupeur.
- Il est en train de mourir a petit feu... Ne perdons pas de temps !! Cria Bex, déterminé a le sauver.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Chant des Ruines

Message par Invité le Ven 9 Mai 2014 - 0:49

Chapitre 2, 2eme Partie



Le Big Boy arrive enfin a destination. A'den et Bex sont arrivés près de l'orbite de Dantooine, la planète où est retenu prisonnier leur leader et ami, Tranyc Ge'Tal. A'den vérifie qu'ils n'ont pas été repéré, et Bex engage l'entrée dans la stratosphère de Dantooine. 




- Attention, A'den. Attache ta ceinture, ça va secouer ! Dit alors Bex, avec un sourire aux bouts des lèvres.


Le Big Boy arrive désormais dans l'atmosphère de la planète, il est particulièrement difficile de contrôler un vaisseau dans ces situations, mais Bex Vastara connaît son vaisseau comme sa poche. Ils parviennent a se poser sans emcombres. A'den et Bex sont assez surpris par le paysage de Dantooine. De la verdure, des chants d'oiseaux, des rivières... On pourrai se croire sur Naboo. A'den attache son sabre laser a sa ceinture, Bex range ses DL-44 dans ses poches spéciales. Ils voient sans difficulté la forteresse de la Reine Sirenz, nommé Diao.


- Nous y sommes alors ... La forteresse des Sirenz. Dit Bex.


- Pas complétement, mon ami. Ce n'est pas normal ... Je ressens un grand trouble dans la Force. Et je n'aime pas ça. Enfin ... Mettons nous en route, et arrêtons cette guerre. Répondit A'den.


A'den Vorpan et Bex Vastara commence alors une traversée qui ne sera pas sans danger, étant a plusieurs kilomètres de la forteresse. Cependant, rien ne les a préparé a ce qu'ils vont découvrir une fois a l'intérieur...


Dans la forteresse, Darth Varas se tient toujours derrière le trône de la Reine Diao, bras croisés et un regard toujours aussi effrayant pour celui qui le croise. Dans la salle des tortures, Tranyc s'est vu retiré son armure et se faire rouer de coups avec des matraques électrifiés. Les décharges électriques de l'arme commence a devenir plus qu'insupportable pour le jeune Manda'lore. Darth Varas entre alors dans la salle, prenant la matraque...


- Tranyc ... Nous ne fesons cela que par plaisir et non par le besoin d'informations. Et je n'ai aucunement envie d'arrêter de te voir souffrir ! Dit Varas, en électrifiant Tranyc, attaché comme le fut Obi-Wan Kenobi sur Geonosis.

- Tu ne parles que pour toi .. Varas. Tu n'est qu'un monstre. Dit Tranyc, crachant du sang. 

- Peut être bien, mon jeune Mandalorien. Mais tu m'as laissé pour mort sur Mustafar avec Vorpan et Vastara. Désormais, je vais prendre ma revanche sur vous tous, a commencer par toi, Ge'Tal. Répondit Varas, électrifiant une fois Tranyc.

- Nous .. Nous .. te vaincrons .. une nouvelle fois, Varas ! Dit Tranyc, sur le point de s'évanouir.

- N'en soit pas si sûr ... Ge'Tal. J'ai un plan tout a fait spécial pour la 573ème Légion. Dit finalement Varas, en partant de la salle des tortures.


Dans les plaines de Dantooine, A'den et Bex sentent la force vitale de Tranyc, qui a chuté violement. Ils accèlerent alors le mouvement, tous les deux inquiets pour leur leader et ami.


- Tu l'as senti, Bex ?! Dit alors A'den, sautant au dessus d'un rocher.

- Oui, la force vitale de Tranyc a pris un sacré coup. Il va bientôt mourir si nous n'intervenons pas ! Répondit Bex.

- Alors dépêchons nous !! Cria A'den, qui accèlere la cadence. 


A'den et Bex dévale les plaines en courant en direction de la forteresse, tout en espérant de ne pas arriver trop tard. Cependant, les ennuis commencent pour eux. Des snipers sont positionés a quelques centaines de mètres des portes extérieures de la forteresse. Bex en a aperçu un et attrape A'den par le bras gauche, pour le mettre a couvert.


- Qu'est ce que tu fais, Bex ?! Cria A'den. 

- La ferme ! Des snipers Sirenz ne sont pas loin. J'en ai aperçu un. Dit alors Bex, en silence.

- Comment peut-tu en être sûr ? Demanda Vorpan.

- Un animal ne se trimballe pas avec un long fusil sniper DC15x. J'en reconnais un quand j'en vois un, fais moi confiance. Dit Bex.

- Bon, très bien. Nous ne pouvons pas les contourner alors que fesons nous ? 

- On s'approche d'eux, on les neutralise et on entre dans la forteresse pour libérer le Manda'lore.

- Compris, Commandant. Dit A'den, avec un sourire. 


Bex sort la tête pour avoir une vue de la plaine. Le sniper est debout sur un haut rocher, en face des portes de la forteresse, qui mène a la cour principale. Bex ne peut pas tirer de cette position, trop éloigné de sa cible. Il s'avance furtivement vers le sniper, passant de rocher en rocher, se cachant de son viseur. A'den le suit de près, mais trebuche sur une pierre qui dévalle sur une petite descente, entraînant d'autres pierres avec elle. Le sniper remarque le dévallement puis repère A'den et Bex. Il tire sur les deux amis, qui se mettent alors a couvert. Bex tire vers le sniper, sans le toucher malencontreusement. A'den prends son sabre laser, fait un signe de la tête a Bex puis court en direction du sniper, en évitant le plus possible un assaut frontal. Le sniper focalise son attention sur A'den, laissant Bex libre de lui tirer dessus en précision. Ce que le Contrebandier fait, et le touche en plein coeur. Le sniper tombe de son point d'observation, mais il y en a un dernier de l'autre côté. A'den prends alors le DC15x, et vise le sniper a l'autre extrémité des portes. Il tire en pleine tête, tuant la Sirenz sur le coup. A'den fait signe a Bex que la voie est libre, et Vastara court en direction des portes principales. A'den lance son grappin en haut du mur, et grimpe le mur. Bex le rejoint peu de temps après. Arrivé en haut du mur, A'den et Bex remarque que la cour principale n'est pas très bien gardé. Quatre Sirenz patrouillent dans la cour, et seulement deux sur les murs. A'den et Bex décident de s'occuper des Sirenz sur le mur en premier. Bex ne veut pas copromettre sa position ainsi que celle de A'den, et privilégie l'assaut en silence. Lorsque la Hallebarde dépasse la longueur du mur, Bex donne un violent coup dans le visage de la Sirenz et lui plante la Hallebarde dans l'abdomen. A'den dégaîne son sabre laser, découpe la Hallebarde de la Sirenz et lui tranche la tête. Quelque Sirenz sur la cour ont cru entendre quelque chose, mais renonce a chercher la source. A'den et Bex aperçoivent une porte menant au hall central, juste en face d'eux.


Dans la salle du trône de la forteresse, Darth Varas se tient devans la Reine Diao. 


- Reine Diao, nous avons assez attendu. Qu'en pensez-vous ? Dit Varas.

- Bien entendu, Seigneur Varas. Il est temps de convertir le Manda'lore Ge'Tal .. au Côté Obscur de la Force. Répondit-elle.

- Parfait ... Parfait. Dit alors Varas, d'un ton lent et sûr de lui.

- Qu'on amène le Manda'lore ici ! Ordonna la Reine.


Tranyc arrive peu de temps après que l'ordre fut donné. Darth Varas, les mains dans le dos, et la Reine Diao, assise sur son trône, l'air fier, ont un plan précis en tête dont la 1ere étape est de convertir Tranyc.


- Manda'lore ... Depuis combien de temps vit-tu avec le Côté Obscur en toi ? Demanda la Reine.

- Je ne répondrai pas a cela. Le Côté Obscur n'a plus aucune emprise sur moi. Répondit Tranyc. 


Soudain, dans les hauteurs de la salle du trône, Bex et A'den arrivent juste et observent la situation. A leur effroi et leur plus grande stupeurs, ils remarquent avec certitude la silhouette de Darth Varas. 


- C'est .. C'est impossible ! Dit alors Bex, stupéfait.

- Par la Force ... Répondit A'den, mettant sa main devant sa bouche, complétement outré par ce qu'il voit.


Darth Varas et la Reine Diao s'approchent de Tranyc. 


- Tu mens, Ge'Tal. Tu vis avec depuis que je t'ai enseigné la voie du Côté Obscur il y a de ça des années. Une fois que tu t'engages sur le chemin du Côté Obscur ... A jamais il dominera ton destin. Dit Varas.

- Non. Je n'en crois pas un mot. Répondit Tranyc, reçevant un coup au visage.

- Vous m'avez laissé pour mort, vous tous dans la 573ème Légion. Mais je suis revenu, plus puissant que jamais. Alors écoute moi bien, misérable vermine Mandalorienne. Je peux t'écraser comme un insecte sur le champ, mais je vais te donner le choix. Deviens mon Apprenti, réutilise les pouvoirs du Côté Obscur de la Force et ensemble, nous pourrons apporter la paix dans la galaxie. Proposa Varas.

- Jamais. Jamais je ne me rallierai a toi, Varas. Répondit Ge'Tal.

- Il n'y a pas d'autres issues, Tranyc. Ou devrai-je dire ... Darth Skira. Dit Varas, avec un sourire ironique.

- Non .. Arrêtes ! Pas ça ! Je ne veux plus être un monstre de Sith ! Dit Ge'Tal, avec une terrible angoisse.

- Oh oui, je ressens ta peur. Je ressens toute la force de ta haine ... Elle est si grande. Tue moi avec toute cette puissance, et ton voyage vers le Côté Obscur sera achevé. 

- Non .. Non. Je ne veux plus être un Seigneur Sith.. Dit Ge'Tal, les larmes aux yeux.

- Tu rêves d'apporter la paix dans la galaxie, tu rêves d'une galaxie où l'ordre et la justice sont pré dominantes. Nous pouvons le faire ensemble, Tranyc. En construisant notre Empire. Dit Varas.


Tranyc regarde Varas dans le blanc des yeux. Le Sith lui tends la main, A'den et Bex se doivent d'intervenir mais ils se font prendre par surprise par des Sirenz, en silence. La Reine Diao a été avertit de leur présence par Varas, qui avait fait un signe discret que des intrus se trouvait dans les hauteurs du batiment. Tranyc ferme avec force les yeux, et glisse ses mains le long de son visage. Lorsqu'il les rouvrit, Varas lui tends toujours la main. Les sourcils de Ge'Tal commence a froncir. Le doute s'installe dans son esprit, ne sachant pas quoi faire... Mais finalement, il se souvient de ses principes, de ses idéaux de paix et d'ordre pour la galaxie, il ne veut que le bien de son peuple, sa planète et la 573ème Légion. Ge'Tal lui prends la main. Darth Varas ne peut alors s'empêcher de sourire, qui est un sourire de satisfaction, ayant réussi a berner Tranyc.


- Excellent ... Désormais, vous répondrez a votre ancien nom de ... Darth .. Skira. Dit alors Varas.

- Je suis prêt a me fier .. a votre enseignement. Réponds alors Ge'Tal, redevenu ce qu'il s'est juré de ne jamais redevenir.

- Parfait ... Comme tu t'en doutes, mon jeune Apprenti, la galaxie est ravagé par les guerres. A nous deux, nous mettrons fin a tout cela. Le Côté Obscur de la Force va pouvoir libérer toute sa puissance.

- Je ferai selon vos désirs ... mon Maître. Répondit alors Skira. 

- Tout d'abord, je veux que tu retournes sur Mandalore et tue tous les Conseillers honnêtes du gouvernement Mandalorien. Ce n'est qu'a cette condition que le Côté Obscur envahira ton esprit, et te rendra ... plus puissant. Dit Varas, avec un sourire au bout des lèvres.

- A vos ordres ... Maître. 


Le nouveau Darth Skira se voit remettre son armure de Manda'lore, ainsi que son sabre laser de couleur noir. Le Manda'lore est accompagné de troupes Sirenz, et monte dans un vaisseau de débarquement camouflé en vaisseau Mandalorien. Dans les prisons, Darth Varas rends visite a A'den Vorpan et Bex Vastara.


- Qu'a tu fait a Tranyc, Varas ?! Dit A'den, inquiet.

- Je lui ai ouvert l'esprit. Ce n'était pas difficile de le rallier a ma cause. Répondit Varas.

- Comment as tu survécu ? Demanda Bex.

- Je n'ai jamais succombé a mes blessures, je n'ai jamais trébuché devant la Mort. C'est elle qui s'est mise a genoux devant mon pouvoir.

- Réponds moi franchement, Varas. Qu'as tu fait a Tranyc ?! Dit A'den, avec sérieux.

- Il ne réponds plus a ce nom désormais. La menace que vous redoutiez tant ... est arrivé. 

- Non. Pas ça. Il ne pourra plus de défaire de l'emprise comme par le passé... Dit A'den, éffondré.

- Exactement. Darth Skira est revenu, Vorpan. Et sa furie vengerese te consumeras. Dit Varas, en partant des prisons.


A'den Vorpan et Bex Vastara ne peuvent croire ce que Varas vient de leur dire. Tranyc a été manipulé par Varas, étant le plus instable des trois. Le plan du Seigneur Sith semble se dérouler comme prévu, et rien ne va pour le mieux pour la 573ème Légion, alors que Darth Skira fait route pour Mandalore, avec l'intention de tuer les Conseillers, qu'il avait lui même élu.


Dernière édition par Skira le Ven 9 Mai 2014 - 0:53, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Chant des Ruines

Message par Invité le Ven 9 Mai 2014 - 0:50

Chapitre 2, 3eme Partie


Arrivé dans l'orbite Mandalorienne, le Providence, croiseur personnel de Tranyc Ge'Tal, redevenu le Seigneur Noir des Sith connu sous le nom de Darth Skira, n'attends pas l'autorisation pour se poser. Des soldats Mandaloriens encerclent alors le Providence, pointant leurs tourelles, leurs blasters ainsi que les fusils de précision vers la rampe de sortie. En s'ouvrant, les Sirenz présentes dans le croiseur commencent alors a chanter, envoûtant les soldats et les forçant a s'entretuer. Un carnage se produit alors sur la plateforme principale d'atterissage... Le responsable du secteur d'atterissage arrive alors avec des renforts, ses soldats se font envoûter rapidement, se suicidant en se tirant un coup de blaster dans la tampe. Le responsable est seul. Et le Seigneur Noir, Darth Skira, descends de son vaisseau, vêtu de son armure de Manda'lore... Le responsable ne peut pas en croire ses yeux... Il pense alors que le Manda'lore est responsable de ce massacre, parvenu plus tôt a Sundari.

- Mon dieu ... Seigneur ! Pourquoi nous avoir trahi ?! Nous vous faisions confiance ! Dit le responsable.

Skira ne réponds pas, et l'empalle avec son sabre laser noir, auquel la couleur correspond a l'état d'esprit de Tranyc Ge'Tal désormais... Ténébreux et rempli de fureur. Il monte a bord d'un transport, qui mène au palais de Sundari, où se trouve les Conseillers. Les Sirenz l'accompagne. Le peuple voit alors le Manda'lore avec celle qui ont bien failli détruire le peuple Mandalorien. Le peuple montre sa colère envers le Manda'lore, le traitant de traître, qu'il a tout manigancé afin d'avoir le pouvoir absolu. Skira serre le poing, lui qui a sauvé Mandalore de la destruction dans le passé, lui qui a sauvé le peuple d'une mort certaine. Un désir de vengeance commence a voir le jour dans le coeur du Seigneur Sith. Arrivé au palais, Skira ordonne aux Sirenz de faire le ménage, mais de laisser en vie les Conseillers. Il prend son temps pour entrer dans le palais, sabre laser allumé. Les Conseillers crient alors a la trahison et a la conspiration contre la diplomatie et la liberté.

- Vous n'êtes qu'un sale traître, Ge'Tal ! Crie un Conseiller.
- Comment avez vous osé massacrer votre propre peuple ?! Cria un autre.
- Votre père aurai honte de vous, Tranyc ! Vous êtes .. Arrrgh ! Cria un suivant, avant de se faire empaller par le sabre de Skira.

Sous son casque, les yeux de Skira changent petit a petit de couleur. Passant d'un bleu a un jaune orangé, signe que le Côté Obscur de la Force envahit le coeur du Mandalorien.


- Noon ! Arrêtez, je vous en supplie ! Supplia un Conseiller en sanglot. 


Skira s'approche du Conseiller qui le supplie de l'épargner. Il retire son casque et le jete au loin. Le Conseiller voit ainsi la peur en la personne de Skira. Il est effrayé par le Sith, qui le souleve avec la Force. Et commence a l'étouffer avec ses nouveaux pouvoirs obscurs. 

- Noo..on ... Traa..nyc ! Je..vo.us..en..suu..arrr. Dit-il, en sanglot avant de mourir souffoqué.

Skira le repousse au loin avec la Force, son corps heurtant un pilier avant de s'écraser au sol. Il ne reste plus que deux Conseillers en vie, qui n'ont aucun moyen de s'échapper et doivent faire face a ce qui était avant, leur Manda'lore plein de vivacité et de bonté. Skira s'approche des Conseillers, un décompte commença dans leurs têtes.

- Tranyc ! Ne faites pas ça ... Par pitié ! Dit alors un Conseiller. 
- Ce n'est pas vous... Vous n'êtes pas un monstre !

Skira les regarde d'un air supérieur et colérique. Il souleve alors un Conseiller avant de l'attirer droit dans son sabre laser. Il meurt alors empallé. Le dernier Conseiller rampe a un coin de la salle du trône, piégé et terrifié. Skira rengaine son sabre laser, de l'électricité apparaisent au bout de ses mains.

- Non .. non ! Je vous en supplie ! Non ! NOOON ! AAARRRRGHHH !!! Hurla le survivant...

Skira le torture sous ses éclairs obscurs, le tuant petit a petit. Il s'arrête alors un moment.

- Tranyc ... Pitié. Vous n'êtes pas obligé de faire ça. Dit-il avec les larmes aux yeux.

Sans rien dire, Skira le tue sous ses éclairs obscurs. Il se dirige maintenant vers ses quartiers, où est entreposé son ancienne tunique Sith, qu'il utilisa lorsqu'il était Sith pour la première fois. Skira retira alors son armure de Manda'lore, puis enfila sa tunique ainsi que sa longue robe noire a capuche, qu'il mit sur sa tête.

- Partons... Dit-il, d'un ton sec.

Les Sirenz obéissent, commençant a être intimidé par le Seigneur Sith. Ils se dirigent vers la sortie du palais, où personne n'ose les attaquer. Ils reprennent le transport pour retourner sur la plateforme d'atterissage, où est posé le Providence. Des soldats tentent de leur barrer la route mais sans succès, les envoutements des Sirenz les forceront a s'entretuer... Le dernier soldat qui n'a pas succombé a ses blessures se verra retirer le coeur par une Sirenz, avant d'être jeté dans le vide. Le Seigneur Skira monte dans son croiseur, suivi par ses Sirenz. Le Providence décolle, mais les canon anti aériens font feu. Le Providence active ses boucliers, puis fait feu sur les défenses de Sundari avec ses puissants turbolasers. En un rien de temps, Sundari ne peut plus tirer contre le Croiseur de Skira, qui part en hyperespace en direction de Dantooine.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Chant des Ruines

Message par Invité le Ven 9 Mai 2014 - 0:59

Chapitre 2, 4eme Partie


Toujours dans l'hyperespace en direction de Dantooine, Darth Skira ne dit rien, et ne fait que méditer. Les Sirenz qui l'ont accompagné restent sur leurs gardes, pensant que Skira prépare un mauvais coup même si il a tué de sang froid tout ses anciens Conseillers de Mandalore. Puis l'une d'elles fait le pas tant osé...


- Seigneur Skira ... Dit-elle, avant qu'un son de sabre laser tranchant quelque chose se fait entendre. Le haut de son corps commence a se détacher en diagonale, mourrant sur le coup. Skira jete alors un regard noir sur les autres Sirenz, des yeux rempli de vengeance et de haine. Les Sirenz ressentent alors la peur, une émotion qu'elles n'ont jamais ressenti.


Skira rengaîne son sabre, tout en remettant sa longue robe noire a capuche, la mettant sur sa tête. Il marche ensuite en direction des Sirenz, qui s'écarte d'un grand pas, Skira passant entre elles pour finalement sortir de la salle des commandes du Providence. Les Sirenz se regardent mutuellement, et lâche un ouf de soulagement. Quand soudain ...


- Nous arrivons dans l'orbite de Dantooine. Le Providence va sortir de l'hyperespace ! Dit un des pilotes.


Le croiseur de Skira sort de l'hyperespace, entrant rapidement dans l'atmosphère de Dantooine. Dans le Palais de la Grande Reine Diao, Darth Varas se tient sur le balcon de la chambre de Diao, voyant le Providence au loin. Il ne peut alors s'empêcher de sourire. Le Croiseur se pose sans réels problèmes, et la trappe commence a descendre. Les Sirenz et les Stormtroopers de Varas sortent du Croiseur, mais sans Darth Skira, se tenant debout au fin fond du hangar, mais qui finalement, marchera vers la sortie. La Reine Diao est déja sur place, plus que ravi, avant que Darth Varas arrive a son tour, regardant son nouvel apprenti avec satisfaction. 


- Je le sens ... Ton coeur est rempli de vengeance et de colère. Oui ... Tu as été trahis par ton propre peuple. Il te voit comme un traître alors que tu les as sauvés de l'Etoile Noire. Quelle ironie, n'est ce pas ? Dit alors Darth Varas.


- Seigneur Skira. Croyez moi, en tant que Reine, vous êtes bien plus .. séduisant .. que quand vous étiez un Jedi Noir. Dit la Reine, avec un clin d'oeil.


Skira ne regarde ni Varas, ni la Reine Diao. Son regard froid, de ses yeux jaunes orangés sur les bords, fixent le Palais. 


- Hors de mon chemin. Dit Skira, avec froideur.


- Que dit-tu, Skira ? Réponds Varas, avec surprise.


- Hors de mon chemin. 


- Tu pourrai te montrer plus respec... Dit la Reine avant de se faire étouffer par le pouvoir obscur de Darth Skira.


- Lâches la, Skira. Et tu passeras. Ou sinon, tu mourras par ma lame. Dit Varas, étant très sérieux.


- Hmph...Comme si vous pourriez me tuer...Maître. Dit Skira, repoussant Varas contre un muret, le gardant bloqué. Jamais vous ne pourrez me vaincre, j'ai toujours été plus puissant que vous, Varas, je vous ai déja vaincu et mise a part mes anciens compagnons, personne ne m'a remercié pour les avoir sauvés. Vous disiez que la vengeance et la colère habite mon coeur ? C'est le cas, et plus que jamais. Tranyc Ge'Tal n'existe plus. Je n'ai plus de famille, plus de peuple, plus de planète et surtout ... Plus de Maître a qui je dois allégance. Dit Skira en fronçant les sourcils et serrant les dents. Sa colère manipule ses faits et gestes, envoyant Varas contre la coque du Providence en utilisant la Force. Mais voyez vous Varas...Je n'ai pas oublié les principes pour lequel je me bat. Je rétablirai la paix et l'ordre dans la galaxie, en la contrôlant totalement. Votre soi disant Empire m'appartiendras, et la galaxie n'aura nul autre choix que de se soumettre a toutes mes exigences sous peine de se faire ... EXTERMINER !!!


Après ses paroles, Skira déchaîne sa haine sur Varas et dégaîne son sabre laser noir.


- Ni vous, ni la Reine ne pouvez m'arrêter... Je détruirai cette planète, reconnu pour être un symbole de paix, mais qui au final, n'est qu'une paix mensongère. Et Mandalore, deviendra la planète auquel une paix infini et absolu naîtra pour le bien de cette pitoyable galaxie, contrôlé par des politiciens avares et hypocrites... Je vous ferai tous payer pour ça ! Cria Skira.


Avec la Force, Skira rapproche Varas en sa direction, de plus en plus vite. Prenant fermement son sabre laser, il envoi son sabre laser pour empaller Varas ... Mais qui au final, gardera la vie sauve, suite au sacrifice de la Reine Diao qui est empallé sur le sabre de Skira.


- Hmph ... Un insecte en moins dans cette galaxie. Je détruirai vos rêves, prendrai un plaisir malveillant a tuer vos proches qui vous empêche de voir la paix absolu. Dit Skira, utilisant la Force pour récupérer son sabre laser, laissant ainsi le corps de la Reine Diao tomber au sol, et envoyant Varas contre le mur, l'assomant. 


Les Stormtroopers et les Sirenz, appeurés, n'osent pas tirer ou engager le combat. Skira porte le corps de Varas, et se dirige vers le Palais. La Reine Diao, ayant toujours un brin de vie en elle, meurt sous le couché du Soleil. Dans les prisons du Palais, Darth Skira jete Varas dans une cellule, a côté de celle de A'den Vorpan et Bex Vastara.


- Tranyc !! Attends ! Dit Vorpan. Ne te laisse ... Par la Force...


Vorpan voit a quel point Tranyc Ge'Tal est corrompu par le Côté Obscur de la Force. Sa corruption est a son paroxysme et rien ne peut l'en détourner. A'den, en tant qu'Unifié, n'a jamais vu un Sith autant corrompu par le Côté Obscur et reste bouche bée. Bex, qui voit le visage de Skira, ferme et froid ainsi que ses yeux transperçants d'un jaune orangé, a pitié pour celui qui a été son meilleur ami et frère d'armes.


- Je suis vraiment désolé ... Tranyc. Dit Bex, d'une voix basse. C'est de notre faute.


- Tu as complétement sombré dans le Côté Obscur, volontairement... C'étais ton plan depuis le départ. Tu savais que Varas étais toujours en vie sur Mustafar, mais tu n'as rien dit. Ton obsession pour la paix et l'ordre t'a détourné de ta véritable voix qui est celle de la sagesse. Tu n'est plus Tranyc Ge'Tal, mais un Vengeur Obscur, et l'a toujours été, depuis ton enfance où tu as vu ton père mourir sous tes yeux, ton frère mourir d'une maladie, tes amis succomber au combat... Il n'y a plus aucun moyen de te ramener a la raison. Je n'ai plus le choix désormais, Bex. Il nous faudra combattre cet être de vengeance et de colère. Dit A'den, les larmes aux yeux.


- Je ... Oh bon sang ... Je ne voulais en arriver là. Reponds Vastara.


- Vous me combattrez. Et vous perdrez, Jedis. Tel est votre destinée. La mienne est déja toute tracée. Je vais créer la paix absolu pour la galaxie. En la réduisant en cendres en premier lieu, puis je reconstruirai tout a mon image. Mon Empire ne sera jamais constesté, et mes ennemis seront tous eradiqués. Vous les premiers. Dit Skira, avant de s'en aller.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Chant des Ruines

Message par Invité le Ven 9 Mai 2014 - 1:03

Chapitre 2, Dernière Partie


A'den Vorpan et Bex Vastara, toujours emprisonné au Palais de Dantooine, réflechissent a un moyen de s'échapper. Le seul en leur possesion est de s'aider de la Force. Mais utiliser la Persuasion Jedi sur une garde Sirenz est dangereux, leurs facultés de résistance mental étant très puissant. 

- Il n'y a pas d'autres moyens, Bex. La Persuasion est la seule chose qui peut nous permettre de sortir. Dit A'den.
- Si jamais elle résiste, elle nous tueras... Reponds Bex.
- Non, pas si je viens vous aider, comme toujours ! Dit une voix mystérieuse.

Un homme entre en défonçant la porte de la prison, l'envoyant sur la Sirenz qui fini écrasé entre le mur et la porte. Les autres gardes de la prison sont en alerte et se dirigent tous vers l'entrée. L'homme se révèle alors être Lucanakin, le Chevalier Jedi qui était venu sur Mandalore il y a de ça plusieurs jours.

- Salut A'den ! Salut Bex ! Un coup de main, peut être ? Dit Lucanakin, en traficotant les commandes du champ de force retenant A'den et Bex.
- Lucanakin ! Mais qu'est ce que tu fais là ? Demande alors Bex.
- Je vous ai suivis. Depuis le début, je savais d'or et déja que Mando finirai par montrer son véritable but et visage... Il ne nous avais rejoins que pour le pouvoir. Il ne souhaitais que gagner en puissance, et on lui a tout fournis... Dit Lucanakin, baissant les yeux puis se remettant directement au travail sur les commandes.
- Dépêche toi, Lucanakin ! Nous n'avons pas beaucoup de temps ! Dit A'den, préssé.
- Je fais ce que je peux !! Mais cette technologie Sirenz est coriace ! Reponds Lucanakin.
- Des gardes sont au loin !! Vite !! Crie Bex !

Soudain, le champ de force se désactive. A'den et Bex prennent rapidement leurs armes dans les casiers de la prison. Les trois Jedis et Contrebandier courent en direction d'une sortie éventuelle. Lucanakin eu l'idée de sortir par le toit, A'den et Bex sont d'accord. Tous se dirigent vers l'ascenseur le plus proche, puis monte au plus haut niveau. Une fois sortis de l'ascenseur, un grand couloir et une grande porte au fond de ce couloir se montrent aux trois fugitifs. Ils ne perdent pas de temps puis courent vers la porte de sortie. Après plusieurs minutes, ils finissent par l'atteindre. En l'ouvrant, les rayons du soleil les éblouissent soudainement. Puis une silhouette portant une cape leur barre la route. Il s'agit de Darth Varas, le Seigneur Sith que Skira a emprisonné.

- Enfin, vous voilà. Je vous attendais. Dit Varas.
- Mais ?!! Tu as été emprisonné !! Dit A'den, stupéfait !
- Pas moi. Une copie de moi, quelqu'un qui s'est fait passé pour moi. Skira avait eu une facilité déconcertante a le neutraliser, vous n'y avez pas réfléchis ? Il ne pourrai pas me faire ça. Pas a moi. Dit Varas, très confiant.
- Tu as toujours un plan de secours a ce que je vois. Comme toujours. Dit Bex.
- Non. Pas toujours. Sur Mustafar, je m'étais préparé a mourir. Mais Tranyc Ge'Tal m'a permis de rester en vie en me donnant une petite dose de Bacta. C'est a ce moment là que j'ai compris qu'il jouait la comédie depuis le début. Tranyc Ge'Tal était un déguisement, cachant le véritable danger qui est Darth Skira. Il n'a jamais cessé de l'être. Et maintenant, il est sur le point de raser la galaxie pour la reconstruire a son image. Nous devons nous allier contre cet ennemi commun. Demande Varas, sérieux.
- Qu'est ce que tu dis ?! Nous allier ?! Jamais ! Crie Lucanakin.
- Lucanakin. Il a raison. Skira est un danger qui ne faut pas prendre a la légère. Le Côté Obscur de la Force le manipule depuis son enfance. Dit A'den.
- Est-ce que ça veut dire que acceptez ma proposition ? Demande Varas.
- Nous n'avons pas le choix, Varas. Nous acceptons. Reponds A'den.
- Bien. Alors ne perdons pas de temps et allons a la salle du trône lui faire face. Il nous attends. Dit Varas.

L'ennemi de mon ennemi est mon ami. Un proverbe qui est utilisé dans cette situation plus qu'étrange. Les ennemis de toujours, A'den, Bex, Lucanakin et Darth Varas s'alliant pour battre la folie meurtrière de Darth Skira. Un duel terrible s'annonce... Les quatre alliés descendent au rez de chaussé, arrivant devant la porte de la salle du trône, où Skira attend ses invités.

- Etes-vous prêts, Jedis ? Demande Varas. Je vous conseille de ne pas sous-estimer les pouvoirs de Skira. Je l'ai entraîné et enseigné mes secrets conçernant le Côté Obscur...
- Et nous, dans l'Ordre Jedi, nous lui avons appris a se contrôler. Si jamais il peut contrôler sa corruption, ses pouvoirs seront ... Dit Lucanakin, avant d'être coupé.
- Dévastateurs. Finit A'den Vorpan. Allez, entrons. 

La porte s'ouvre, Darth Skira est assis sur le trône, ne montrant rien d'autre que de la froideur. Darth Varas s'avance en premier, suivi de A'den Vorpan, Lucanakin et Bex Vastara couvrant les arrières.

- Je vous attendais. Dit Skira. Ainsi, vous vous êtes alliés.
- Pour te battre, Skira. Ton carnage ne verra jamais le jour. Dit A'den Vorpan.
- Tu nous as tous manipulés. Tu savais très bien ce que tu fesais. Maintenant, il est temps que ça se termine. Reponds Lucanakin.
- Vous ne comprendrez jamais rien. Vous ne pouvez pas comprendre a quel point la galaxie est corrompu par des êtres pitoyables et hypocrites. Je réglerai ça. La galaxie sera a mes pieds, et seule la peur pourra maintenir la paix.
- Une paix a ton image ? Ce n'est plus de la tyrannie. C'est plus que ça. L'Empire que tu souhaites créer sera chargé de maintenir la peur dans la galaxie. Ingénieux mais stupide. Dit Varas.
- Fermez la, Varas !! Crie Skira, retirant sa longue robe noire. Vous vous prétendez Seigneur Sith alors que tout ce que vous cherchez, c'est votre plaisir personnel. Vous avez un grand pouvoir, mais ça ne m'empêcheras pas de vous tuer. Tous autant que vous êtes. Finit Skira, dégaînant ses deux sabres laser, noir et rouge.
- Deux sabres ? C'est nouveau ça. Mais si c'est la guerre que tu cherches, alors tu as trouvé la bonne personne. Dit Lucanakin, dégaînant son sabre et sautant en direction de Skira.
- Lucanakin !! NOON !! N'y va pas !! Crie Bex ! 


Lucanakin tente un coup vertical, que Skira bloque aisément avec ses deux sabres. Il regarde Lucanakin, le sourire aux lèvres.

- Décidement. Tu est plus borné que jamais, mon ancien compagnon. Dit Skira, repoussant Lucanakin avec la Force, l'envoyant derrière Bex.
- Lucanakin ! Est ce que ça va ?! Demande Bex, inquiet. 
- Argh ! Bon sang... Ouais, ça va aller, Nero. Reponds Lucanakin.

Darth Skira descends les quatre marches menant au trône, fesant face a A'den Vorpan et Darth Varas. Sabre laser a la main. A'den dégaîne son sabre, et se met en garde. Varas fait de même. Skira sourit et ricanne avant de foncer sur A'den et Varas. Il se retrouve entre A'den et Varas, qui tentent tous les deux un coup vertical. Skira bloque les coups avec ses deux sabres laser, et donne un coup de pied sur Varas, reculant de quelque pas. Il attaque avec acharnement A'den, qui pare les coups de Skira tant bien que mal. Varas revient a la charge, et Skira passe derrière lui avec un saut périlleux arrière. Il tente alors un coup horizontal avec ses deux sabres. Varas bloque le coup, et se retrouve dans une épreuve de force avec les sabres laser. Bex et Lucanakin courent aider Varas et A'den. Darth Skira remarque alors les renforts qui arrivent, et sourit une nouvelle fois. Il casse l'épreuve de force, et recule avec un bond aidé par la Force. Varas, A'den, Bex et Lucanakin sont alignés, tous fesant face a Skira, qui a perdu son sourire cette fois-ci.

- C'est bien ce que je craignais. Le Côté Obscur ne le contrôle pas. C'est lui qui contrôle tout. Ses pouvoirs sont terrifiants. Dit Lucanakin.
- Depuis tout ce temps, c'était Tranyc Ge'Tal notre véritable ennemi. Et je n'ai pas réussi a le remarquer. Dit A'den, atristé.
- Cessez de parler. Skira s'apprête a attaquer ! En garde !! Crie Varas.

Skira utilise la Force pour bondir jusqu'a Varas... Mais il change de direction une fois arrivé devant eux ! Skira se retrouve alors derrière les alliés !

- Derrière nous !!! Hurle Bex !

Skira ricanne et repousse A'den avec la Force. A'den hurte un pilonne avant de tomber au sol, sonné. Lucanakin attaque alors Skira, qui bloque son coup avec un de ses sabres. Il souleve alors Lucanakin avec la Préhension de Force, et le jete sur Bex Vastara. Darth Varas étant resté en retrai, il ne reste plus que lui debout, fesant face au pouvoir de Skira.

- Tu ne m'impressione pas, Skira. Pas le moins du monde. Dit Varas, sûr de lui.
- Alors tu mourras avec ton orgueil sur les épaules, Varas... Reponds Skira.
- Je sais tout désormais. Ce combat me prouve a quel point tu nous as tous trahis et ce, depuis le départ. Au nom de la galaxie, je vais te mettre hors d'état de nuire. Dit A'den, blessé a l'épaule droite suite a son hurtement au pilonne.

Un duel acharné s'annonce. Un duel qui décidera du sort de la galaxie toute entière.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Chant des Ruines

Message par Invité le Ven 9 Mai 2014 - 1:05

Chapitre 3, 1ere Partie



Darth Varas, A'den Vorpan et leur ennemi, probablement le plus démoniaque, Darth Skira, sont désormais face a face avec les sabres laser dégaînés. Alors que Skira a un sourire malveillant tout en fixant Varas et Vorpan, ces derniers se concentrent du mieux qu'ils peuvent.

- Je ne peux plus te sauver, Skira. Tu étais destiné a être le tueur que tu est aujourd'hui. Dit A'den, se rendant compte qu'il a perdu un de ses amis précieux.
- J'en porte la responsabilité, Vorpan. Je l'ai entraîné, enseigné mes secrets mais il s'est forgé cette mentalité de folie vengeresse seul. C'est un Mandalorien, ne recherchant que la vengeance après ce que j'ai fait. Dit Varas.
- Ha ha ha ! Vous avez enfin compris ! Mais trève de bavardage ... J'en ai assez de vous voir. Dit Skira. 

Darth Skira bondit alors vers Varas et Vorpan, débutant ainsi un duel fatidique. Skira est entre Varas et Vorpan, réussisant a parer les coups de sabres des alliés, quand soudain, Skira se prends un coup de pied dans le dos, provenant de Bex Vastara et Lucanakin. 

- Bex ! Est ce que ça va ? Demande A'den, inquiet.
- Je vais très bien, rassure toi. Dit Bex, avec un sourire. 
- Tu viens de faire une erreur fatale, Bex. Skira est désormais plus dangereux... Dit Varas, toujours en garde.
- Pourquoi cela ?! Demande Bex.
- Il est fou de rage ... Dit Lucanakin, inquiet.

Skira se releve lentement, en direction des alliés, ses yeux jaunes orangés perçants fixent alors Bex Vastara. 

- Bex ... Oh, Bex ... Je vais prendre mon temps avant de t'envoyer en Enfer. Dit Skira, d'un ton colérique. 

Skira bondit d'un seul coup sur Varas, lui mettant un violent coup d'épaule, l'envoyant a terre. A'den Vorpan se met alors en garde, et attaque Skira d'un coup horizontal, que Skira bloque avec ses deux sabres. A'den et Skira entre alors dans une épreuve de force avec le blocage de sabres. Bex et Lucanakin ne préfèrent pas intervenir, laissant A'den se charger de Skira. Ce dernier réussit a faire en sortes que A'den pose un genou a terre, le Gardien Unifié est dépassé par la puissance obscur de Skira. Mais finalement, utilisera la Force pour repousser Darth Skira. Le Seigneur Sith recule de plusieurs mètres, et lâche malencontreusement ses sabres laser, que Lucanakin et Bex récupèrent rapidement avec la Force.

- C'est terminé, Skira. Nous avons tes sabres laser. Tu ne peux plus rien faire ! Dit Lucanakin, confiant.
- Rends toi, c'est fini. Tu passeras devant un tribunal de la République pour tout tes méfaits... Dit Bex, avant qu'il ne sente quelque chose d'étrange.

Darth Skira s'avance vers les alliés en marchant, le sourire aux lèvres et les sourcils froncés.

- Vous croyez que vous en avez fini avec moi jusque parceque vous avez mes sabres ? Bande d'idiots. Dit Skira.

Le Sith déchaîne alors une vague d'électricité sur les Alliés, provenant de ses mains. Bex et Lucanakin sont touchés et se font électrocuter, tandis que A'den se protège avec son sabre laser. A'den a du mal a résister aux vagues puissantes d'électricités, mais il commence a marcher vers Skira, se rapprochant petit a petit. Skira remarque que Bex a lâché un de ses sabres, et le récupère avec la Force. La lame rouge se dégaîne et Skira pare le coup de A'den, qui s'est rapproché le plus possible. Les deux anciens amis s'échangent plusieurs violents coups de sabres laser, chacun parant les coups de l'autre. Jusqu'a ce que A'den fasse l'erreur de faire un bloquage de sabres, permettant a Skira de lui donner un coup d'avant bras dans le visage. Vorpan recule alors de quelque pas, Skira marche en sa direction et attaque avec fureur son ancien Padawan. A'den a du mal a parer, puis se fera touché a la jambe droite, une coupure moyenne mais suffisament profonde pour que A'den ne puisse pas se relever sans appui.

- A'den !!! Hurla Bex, très inquiet !
- Tiens bon, j'arrive !! Cria Lucanakin. 

Lucanakin dégaîne son sabre, et bondit sur Skira qui bloque Lucanakin dans son action en l'étouffant avec le pouvoir du Côté Obscur. Ce dernier sent la mort venir petit a petit, jusqu'a ce qu'il voit Darth Varas s'approcher discretement derrière Darth Skira. Les yeux de Skira pointe derrière lui et essai de se retourner mais Varas le bloque, l'empêchant de bouger ! 

- Allez-y ! Empallez nous !! Je suis prêt a mourir pour arrêter ce monstre sanguinaire ! Dit Varas, avec un sourire.
- C'est terminé, Sith !! Cria Lucanakin ! 

Lucanakin s'apprête alors a empaller Skira et Varas, qui est derrière Skira. Tout semble terminé ! Jusqu'a ce qu'une explosion vienne interrompre l'action en cours, des soldats Républicains débarquent alors dans le palais, voyant Darth Varas, ces derniers le mettent en verrou.

- Nous l'avons en ligne de mire, Commandant ! C'est Darth Varas, je répète, c'est Darth Varas ! Dit un Soldat.
- *Comlink* Tuez le, ainsi que tout les Sith que vous trouverez. Dit une voix.
- Bien reçu, Commandant. Allez !! Tuez cet enfoiré de Varas !! Cria le Soldat.

Skira se dégage du bloquage de Varas et bondit sur Lucanakin, lui envoyant un violent coup de poing au visage, assomant sur le coup Lucanakin. Il ne reste que Bex Vastara debout, fesant face a Darth Skira, alors que Darth Varas dévie les tirs de blasters des Soldats Républicains. Ce dernier s'enfuit alors par la brèche qu'on fait les Soldats en débarquant. Skira l'a vu faire, et ne peut s'empêcher de sourire. Puis il lance son regard sur les Soldats. Il récupère le sabre laser que Lucanakin lui a pris, et le dégaîne. La lame noire fait éruption. Les Soldats Républicains, connaisant cette lame, pensent alors que le Manda'lore est venu régler le problème. 

- Manda'lore Ge'Tal ! C'est un plaisir de vous voir ici ! Vous êtes donc au courant pour Varas ? Demande le Soldat.

Skira ne dit rien, et se rapproche du groupe de Soldats, sabres dégaînés. Les Soldats ne comprennent pas.

- Euh, Manda'lore ? Vous allez bien ? Demande un autre Soldat.
- Je suis au top de ma forme, Soldat... Mais peut être que je serai soulagé si ...
- Si quoi, monsieur ? Dit un Soldat avant de se faire empaller par le sabre noir de Skira.
- Oh mon dieu !! Manda'lore !! Mais que faites vous ?! Cria un Soldat.
- Je me débarasse des Républicains, souillant ce palais avec leur présences. Préparez vous a aller en Enfer. Dit Skira, avec un sourire.

Bex et A'den voit alors le massacre que commet Darth Skira, qui tue tout les Soldats sans difficultés. Le Sith jete alors son regard sur A'den et Bex, horrifiés par ce qu'il vienne de voir.

- Tu .. tu n'est qu'un monstre. Comment as tu pu faire ça ?! Dit Bex, choqué.
- Nous avons échoués, Bex. Nous n'avons pas pu le mettre hors d'état de nuire. Dit A'den, agonisant a cause de sa blessure a la jambe.
- Exactement. Vous avez échoués, et vous échouerez une nouvelle fois si vous vous mettez en travers de ma route. Ce n'est que le début de ma croisade. Et la galaxie paiera pour avoir été ignorante envers la véritable paix. Dit Skira, devant la brèche des Soldats.
- Tranyc ! Attends ! Ou vas tu ?! Demande A'den.
- Là où mon instinct me dit d'aller. Je vais conquérir pour une paix éternelle. Adieu. Dit Skira, avant de sauter a travers la brèche.

A'den Vorpan, Bex Vastara et Lucanakin sont désormais saufs, pour le moment. Lucanakin reprends alors ses esprits, après ce coup de poing violent de Skira.

- Bon sang... Quel coup ! Dit Lucanakin, blessé.
- C'est un Mandalorien, Lucanakin. N'essai jamais d'aller au corps a corps contre lui. Il te battrai a plate couture. Dit Bex.
- Lucanakin, Bex. Aidez moi a me relever, ma jambe droite me fait atrocement souffrir. Dit A'den, serrant les dents.

A'den se releve en prenant appui sur Lucanakin et Bex. Et ces derniers sortent alors du Palais, où des Soldats les attendent. Les infirmiers se chargent de A'den, tandis que l'hologramme d'un Commandant apparaît.

- Lucanakin, je veux votre rapport. Que s'est-il passé ? Demande le Commandant.
- Tranyc, Commandant. Tranyc Ge'Tal est devenu une grande menace pour la galaxie.
- Comment ça ? Expliquez vous. 
- Il est redevenu un Seigneur Sith. Peut être le plus dangereux de tous. Dit Bex.
- Dangereux ? Un Sith n'est pas si dangereux que ça.
- Vous vous trompez, Commandant. Darth Skira nous a vaincus, a un contre quatre. Il est bien plus puissant que ce que nous pensions. Dit Bex.
- Et vous, qui êtes vous ?! 
- Bex Vastara, Contrebandier et ancien Commandant de l'équipe d'élite de Tranyc. 
- Sans lui, je serai mort, Commandant. Dit Lucanakin.
- Je parlerai au Conseil des Jedi de ce Darth Skira. Sécurisez Dantooine.
- Je ne suis pas sous vos ordres, Commandant. Je vais retrouver mon partenaire, et nous partirons d'ici. Dit Bex, s'en allant.
- Commandant, Darth Skira fut l'homme que vous connaisiez sous le nom de Mando. Dit Lucanakin.
- Impossible ! Il est inoffensif, est bon a rien ! Dit le Commandant, surpris.
- C'est un Mandalorien, monsieur. Il est puissant, et très malin. Vous vous trompez sur son compte. Je dois vous laisser. Lucanakin, terminé.

Sous un soleil et un ciel bleu, Lucanakin comprends qu'une nouvelle bataille va avoir lieu, et probablement ... une nouvelle guerre cette fois ci contre l'Empire de Darth Skira.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Chant des Ruines

Message par Invité le Ven 9 Mai 2014 - 1:09

Chapitre 3, 2eme Partie


A'den Vorpan et Bex Vastara montent a bord du Big Boy, amarré près du Palais de Dantooine. Les deux amis sentent chez l'un et l'autre une profonde tristesse, surtout A'den qui ne peut s'empêcher de mettre ses mains sur son front, fesant reculer ses cheveux noirs.

- A'den, ça va aller ? Dit Bex, d'un ton réconfortant.
- Ouais..Ouais, ne t'en fais pas, Bex. Réponds A'den, ne pensant qu'a Skira.
- Moi aussi, je me sens profondément trahi... C'est très douloureux. Dit Bex, regardant le sol puis A'den.
- Servons nous de cette douleur contre Tranyc. Si nous ne parvenons pas a le vaincre, la galaxie sombrera dans les ténèbres, totalement soumise a sa loi. Dit A'den.
- Je suis prêt a te suivre, mais où allons-nous ? Il peut être n'importe où. Dit Bex, onctieux. 
- Je sais où il se trouve. Chez lui. Sur Mandalore afin de la conquérir par la force. Dit A'den.
- Laissez moi vous accompagner ! Dit une voix, qui se révèle être celle de Lucanakin.
- Lucanakin, non ! Tu as bien trop de responsabilités ici avec les Républicains. Dit Bex. 
- Un cuirassé a été aperçu a l'intérieur de l'espace de Coruscant. Darth Skira va a Coruscant ! Dit Lucanakin, inquiet.
- Comment ?! Mais alors !! Il ne va pas conquérir Mandalore ! Du moins, pas tout de suite... Dit A'den, surpris par la nouvelle.
- Il va tuer la Chanceliere ! Il faut l'arrêter car les Soldats sur Coruscant ne feront pas le poids. Dit Lucanakin.
- Impossible, Lucanakin. Il n'attend que cela... Que l'on se précipite sur lui. Je suis désolé, mais ce sera sans nous. Dit A'den.
- Idiots ... Vous n'êtes que des idiots ! Alors j'irai sauver la Chanceliere sans votre aide ! Dit Lucanakin, se précipitant vers la sortie du vaisseau.
- Tu as un plan en tête, A'den ? Demande Bex. 
- Pas vraiment, Bex. Il faut nous aider de la Force. Ce monde est sur le point de se briser... Or je suis un Gardien de la Force, un Unifié. Tranyc était mon Maître, et un ami. Je refuse de le laisser comme ça. Dit A'den, déterminé.
- Tu veux le sauver de l'emprise du Côté Obscur ? C'est impossible a son état actuel. Il contrôle tout ses faits et gestes. Il a choisit le Côté Obscur par sa propre volonté et non par la haine. Je le tuerai si il le faut. Dit Bex.
- Non ! Non ... Tuer Tranyc ne sera qu'en dernier recours. L'espoir ne meurt jamais, Bex. Tu devrai le savoir, non ? Demande A'den.
- Je suis un Contrebandier, pas un guerrier, A'den. Mais un Contrebandier qui a accepté de t'accompagner pour une célébration sur Mandalore, a la base. Puis tout a explosé et me voilà confronté a un nouveau combat, le plus dangereux de tous. Dit Bex, d'un ton triste et colérique. 
- Je le sais, mon ami. Allez, partons d'ici. Dit A'den.
- Mais où allons-nous ? Demande alors Bex.
- Chercher des vieux amis. Direction Yavin IV. Dit A'den, avant que le Big Boy ne prenne son envol.

Dans l'orbite de Coruscant, le Néant, nouveau cuirassé de Darth Skira, est arrivé a destination. Skira prends un groupe de Sirenz avec lui, puis monte dans un vaisseau de transport. Ce dernier décolle et se dirige vers Coruscant. Une fois arrivé dans l'atmosphère de la planète, le vaisseau se dirige vers le Palais de la Chancelière. Dans le vaisseau, Skira se tient debout, capuche sur la tête et ne bougeant pas d'un pouce.

- Seigneur Skira, quels sont vos ordres une fois arrivé au Palais ? Demande une Sirenz.
- Tuez tout le monde... A l'exception de la Chancelière. Je m'occuperai d'elle. Personellement. Dit Skira, d'un ton froid.
- Oui, mon Seigneur. 

Le vaisseau se pose, et les Soldats ne se doutent de rien, pensant que Mandalore envoi un ambassadeur. La rampe d'accès du vaisseau touche le sol, et Darth Skira descend du vaisseau.

- Bienvenue, ambassadeur. La Chancelière vous attends. Dit un Soldat du Palais.
- Bien ... Très bien. Dit Skira, jouant la comédie. 

Skira et le Soldat rentrent dans le palais, et une fois hors de la vue des autres Soldats, Skira l'empalle d'un de ses sabres laser. Dehors, les Sirenz et les Soldats s'affrontent sous une pluie de tirs blasters, bien que les Soldats ait l'avantage et finissent par tuer toutes les Sirenz.

- Bon sang ! C'était quoi ça ?!! Demande un Soldat.
- J'en sais rien mais prévient le Commandant de ce foutoir. 
- A vos ordres, Commandant !

Dans les escaliers menant aux quartiers de la Chanceliere, Skira rencontre plusieurs Soldats, qu'ils élimine sans problèmes. Puis arrivé devant la porte principale, un hologramme apparaît devant lui, celui d'un ARC Trooper.

- Arrêtez tout de suite, ordure de Sith. Dit l'ARC Trooper.
- Sinon quoi, microbe ? Dit Skira, le sourire aux lèvres.

Skira traverse la porte, et voit un groupe de 4 ARC Troopers, un noir, un rouge et deux bleus. Tous visent alors le Seigneur Sith, qui perds alors son sourire mesquin.

- Rendez vous, Skira. La République survivra et vous, vous paierez pour vos atrocités. Dit la Chancelière.
- Tu as entendu la Chancelière, Sith ?! Ramene toi par ici ! Dit alors le ARC Trooper avec les bandes noires sur son armure.
- Ou ... Sinon quoi ? Dit Skira, qui retrouve son sourire mesquin.
- Ce type est un fou furieux ! On devrai le descendre, Commandant ! Dit le ARC Trooper aux bandes rouges.
- Peut être bien ... Gardez le en ligne de mire. Ordonna le Commandant.
- Vous n'êtes que des imbéciles.
- Je te demande pardon ?! Dit alors le ARC Trooper rouge.
- Oh mais tu m'as bien entendu, le petit chien rouge. Vous allez mourir ici. Dit Skira, fesant apparaître des éclairs aux bouts de ses mains ! 

Skira déchaîne alors des éclairs sur les ARC Troopers, frappés de plein fouet ! La Chancelière se cache sous son bureau, mais entends ses ARC mourir a petit feu sauf le ARC noir qui rampe jusqu'a elle et lui donne un pistolet blaster avant de mourir électrifié.

- De tels insectes comme vous ne peuvent pas rivaliser avec la puissance du Côté Obscur. Maintenant, Chancelière, montrez vous. J'ai a vous parler en tête a tête. Dit Skira, ricannant.

La Chancelière prends de grandes inspirations, toujours sous son bureau et tenant le pistolet blaster que lui a donné l'ARC noir. La Chancelière prends son élan et se releve rapidement ... Elle tire en direction de Skira, qui dévie le tir avec son sabre laser noir. La Chancelière tire plusieurs fois, mais Skira se rapproche lentement, déviant les tirs... Le chargeur du pistolet est vide, et la Chancelière est sans défense.

- Il est temps pour vous ... de quitter ce monde. Vous ne méritez pas de vivre. Dit Skira, s'apprêtant a l'achever.
- SKIRA !!! Dit une voix hurlante, ce dernier tournant lentement la tête derrière lui, il voit alors Lucanakin.
- Toi ... 
- Laisse la Chancelière ! C'est moi que tu vas affronter, espèce de lâche ! Dit Lucanakin, déterminé a se battre.
- Tiens donc... Tu n'as donc pas retenu la leçon sur Dantooine ? Tu ne me vaincras jamais. Tu as bien entendu ? Jamais... Dit Skira, d'un ton lent et froid.
- Ta cruauté atteint des seuils que je n'ai jamais vu auparavant. Mais je vais y mettre un terme dès maintenant ! Pour la République ! Dit Lucanakin, dégaînant son sabre laser.
- Si tu veux tellement mourir a ce point ... alors je me faire une joie de t'accorder ce souhait. Personellement. Dit Skira, dégaînant son 2eme sabre laser rouge.

Lucanakin attaque le premier, essayant un coup horizontal que Skira pare facilement avec un sabre et contre attaque avec l'autre, surprenant Lucanakin mais ce dernier réussit néanmoins a parer. Malgré sa volonté de protéger, Lucanakin se fait rapidement surpassé, et commence a regretter de ne pas avoir écouté A'den Vorpan et Bex Vastara. Lucanakin bloque alors les deux sabres de Skira, posant un genou a terre et épuisé.

- Tu est faible, Lucanakin. Et tu le seras ... à jamais. L'Ordre Jedi le sait tout autant que moi... Tu est un pion dans leur jeu vicieux... Dit Skira, voulant déstabiliser Lucanakin.
- Non ! Tu mens ! Le Conseil des Jedi m'a témoigné sa gratitude et ses félicitations pour ma détermination ! Alors que toi, tu ne les as jamais eu ! Dit Lucanakin, repoussant Skira. 

Lucanakin attaque fortement Skira, qui a l'air de mieux aimer ce qu'il se passe. Skira pare les puissants coups de Lucanakin et bloque le sabre de Lucanakin avec ses deux sabres laser en arrêtant un coup vertical en formant un X avec ses sabres.

- Tu as beau utiliser ta volonté, Lucanakin. Jamais ça ne suffira pour me vaincre. Tu n'est qu'un incapable. Dit Skira, prenant un ton froid et haineux.

Le Sith donne alors un violent coup de pied dans l'abdomen de Lucanakin, qui recule de plusieurs pas. Skira se rapproche et tente un coup vertical que Lucanakin pare mais Skira execute un coup horizontal avec son sabre laser qu'il tient a la main gauche ! Lucanakin pare le coup mais se fait trancher l'avant bras droit par l'autre sabre laser de Skira. Lucanakin crie de douleur, et tombe a genoux, regardant son avant-bras droit, avec effroi. Skira est devant lui, sabres laser allumés, Lucanakin pense alors que son heure est arrivé.

- Non. Je ne vais pas te tuer. Tu ne mérites pas de mourir par mes lames. J'avais raison depuis le départ. Tu ne seras jamais capable de me vaincre. Dit Skira, avant de regarder la Chancelière. 
- Non ! NOON ! LAISSEZ MOOOII !!!!! Hurle la Chancelière ! 
- Crie, vas-y. C'est la dernière fois que tu le fait. Dit Skira, brisant la baie vitré, menant au vide de Coruscant. 

Skira étouffe alors la Chancelière avec la Force et la met au dessus du vide.

- Adieu ... Chancelière. Dit Skira, avant de détruire la traché de la Chancelière, mourant sur le coup et tombant dans le vide.
- NOOOOOOON !!!!! Hurla Lucanakin, assistant a la scène mais impuissant. 
- Les Vestiges de l'Empire vont pouvoir tout reconstruire. Et je les guiderai. Je serai le nouvel Empereur de cette galaxie. Dit Skira, avant de partir.

Lucanakin lâche ses larmes, avant de se relever plusieurs minutes après. Il marche vers la baie vitré complétement brisé, et regarde la ville de Coruscant. Il tourne la tête en fermant les yeux, puis entends un bruit de vaisseau. C'est celui de Skira qui se dirige vers son Cuirassé de type Kandosii. Lucanakin se fait la promesse de détruire les Vestiges de l'Empire et de faire punir Skira pour ses crimes.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Chant des Ruines

Message par Invité le Ven 9 Mai 2014 - 1:10

Chapitre 3, 3eme Partie


Dans l'infirmerie du Palais de Coruscant, Lucanakin voit un avant bras robotique recouvert de peau sur son bras droit. Il y jete un regard désespéré, et se leve afin de regarder de plus près a travers la grande vitre de l'infirmerie. Le Droïde médical effectue les tests de sensibilités, tout marche comme prévu. Soudain, A'den Vorpan entre dans l'infirmerie, au courant de la venue de Skira mais pas des conséquences...

- Comment ça va ? Demande A'den, inquiet pour lucanakin.
- .. Oh euh .. Bien. Très bien ... Reponds lucanakin, lui jettant un regard rapide avant de regarder une nouvelle fois a travers la vitre.
- Non. Je sais que ça ne va pas. Lucanakin, dit moi ce qu'il y a. Dit Vorpan, déterminé.
- Elle est morte ... Sous mes yeux ... Et je n'ai rien pu faire, A'den. 
- Qui ? Qui est morte ?
- La Chancelière ... Il l'a tué sans aucune pitié. Ce n'est qu'un monstre... Dit Lucanakin, la voix tremblotante.
- Skira l'a tué ... La Nouvelle République est en danger, Lucanakin ! Tu dois réagir !! Tout de suite ! Ordonne alors A'den.
- Comment ?? ... Skira est imprévisible et impitoyable. Il me trouvera et me tuera... Tout est perdu. Dit Lucanakin, découragé.
- Tu n'as pas le droit de dire ça ! Tu est un Jedi, bon sang ! Alors reprends toi !! Crie A'den, donnant une petite poussé a Lucanakin, ne réagissant pas.
- A quoi bon ... Skira nous tuerai ... 
- Alors c'est comme ça que tu choisis de rendre hommage a la Chancelière... En abandonnant le combat. Laisse moi te dire que ta lachêté ne te ménera nulle part mise a part l'annihilation de ce que tu est aujourd'hui ! Alors reprends toi et réagit contre cette menace grandissante !! Crie une nouvelle fois A'den.
- Tu ... Tu as raison. Je vais réagir. Je vais convoquer les Sénateurs, et organiser une session d'urgence au Sénat. Dit Lucanakin.
- Je préfère cela. On se voit au Sénat. Dit A'den, souriant.

Le Gardien Unifié part tandis que le Jedi, Lucanakin, regarde toujours a travers la vitre, les bras croisés. A l'extérieur du Palais, Bex Vastara vérifie les branchements du Big Boy, son vaisseau personnel. Puis il voit arriver A'den Vorpan, qui a une idée derrière la tête.

- A quoi penses-tu ? Demande Bex.
- La Nouvelle République sera peut être sauvé, Bex. Je le sens dans la Force. Elle est lumineuse en ces lieux. Rempli d'espoir. Reponds A'den, calme.
- Je te fais confiance, mon ami. Alors ! Ou allons-nous ? Demande Bex.
- Au Sénat Galactique. Nous allons assister a une séance d'urgence, organisé par Lucanakin. 

A'den et Bex se mettent en route vers le Sénat, non loin du Palais. Sur place, Lucanakin est au bureau de l'ancienne Chancelière et s'apprête a monter devant tout les Sénateurs tel Palpatine autrefois.

- Etes-vous prêt, Lucanakin ? Demande alors le Conseiller.
- Bien sûr. Activez. Dit alors le Jedi, très sûr de lui.

La trappe s'ouvre au dessus de lui, et le pupitre du Chancelier s'élève avec Lucanakin et deux Conseillers. Les Sénateurs sont debouts, complétement sidérés de cette séance urgente. 

- Qu'est ce que c'est que ce cirque ?!! Nous ne devrions pas être ici ! Dit alors le Sénateur de Corellia.
- Nous devrions partir sur le champ ! Ceci est une vrai mascarade !! Dit ensuite le Sénateur de Cato Neimoidia.
- Non, mes amis. Ce n'est pas une erreur. Je préfère que vous écoutiez ce qu'a a dire le Jedi ici présent, Lucanakin. Dit alors le Sénateur de Mandalore, un certain Kal Ge'Tal.
- Merci, Sénateur Mandalorien. Dit Lucanakin. Tout d'abord ... Sachez que pendant la nuit, un drame est arrivé. La Chancelière a été assasiné, devant mes yeux. J'étais impuissant face au monstre qui l'a tué. 
- Et vous vous dites Jedi ?!! IMPOSTEUR !! Crie le Sénateur de Kamino.
- Calmez vous, Sénateur, et laissez moi terminer ma phrase. Je disais que son assasin était un monstre, et il s'avère que c'est le cas. Tranyc Ge'Tal, messieurs les Sénateurs, l'homme a qui l'armée Mandalorienne a été confié, et qui fut nommé Manda'lore, soit leader suprême de son peuple. C'est le responsable.
- C'est une plaisanterie, j'espère ?!! Comment le Manda'lore peut-il devenir un assasin ?! Demande le Sénateur de Naboo. 
- C'est très simple, Sénateur de Naboo, car c'est un Seigneur Noir des Sith. Alors que nous sommes en pleine guerre contre les Vestiges de l'Empire, il souhaite en prendre le contrôle et régner en maître absolu. 
- Voyons, Lucanakin ! Est-ce que vous avez des preuves de ces accusations ? Demande le Sénateur de Mandalore.
- En effet, Sénateur Mandalorien. Mon bras droit en est la preuve. Tranyc m'a tranché l'avant bras droit de son sabre laser lors d'un duel pour protéger la Chancelière. Désormais, j'en ai un robotique. Ne croyez pas que j'ai abandonné le combat, car ce n'est pas le cas ! Je n'ai pas laissé tomber !! Je me suis battu pour la démocratie et la liberté de la galaxie !! Ce que Darth Skira, car c'est son nom désormais, veut abolir pour établir son régime tyrannique ! C'est pour cela que je vous ai convoqué. Je vous demande, messieurs et mesdames les Sénateurs, de m'élire avec votre accord, en tant que Chancelier de la Nouvelle République. 
- Comment ?!! Vous ?! En tant que Chancelier ?!! Laissez moi rire ! Dit le Sénateur de Cato Neimoidia, riant.
- Etes vous aveugle, Sénateur Neimoidien ? Lucanakin s'est battu au péril de sa vie pour protéger la Chancelière, bien qu'elle ai été tué. Nous aurions tous été assasinés aussi. C'est pour ça qu'au nom de la Gouvernante de Mandalore, vous avez notre accord, Lucanakin. Dit le Sénateur Ge'Tal.
- Bien que vous n'êtes qu'un Jedi, vous n'avez pas froid aux yeux. Mais avant, j'aimerai plus d'explications de votre part, Lucanakin. Demande le Sénateur de Naboo.
- Bien entendu. J'ai vu le Mal devant moi, je l'ai affronté deux fois et il m'a vaincu deux fois. Mais lors de ces deux confrontations, j'ai pu en apprendre plus sur ses intentions. Et je suis déterminé a lui mettre des batôns dans les roues. La Nouvelle République ne tombera pas tant que je serai vivant ! Dit Lucanakin, sûr de lui.
- Quelle confiance en soi. Eh bien, vous avez gagné notre confiance, Lucanakin. Dit le Sénateur de Naboo.
- Ainsi que la nôtre. Dit le Sénateur de New Alderann. 
- Et puis la nôtre, Lucanakin. Dit aussi le Sénateur de Corellia.

A'den Vorpan et Bex Vastara, observant depuis un poste spectateur privé, sont plutôt surpris du changement d'avis des Sénateurs.

- La République a un espoir, désormais. Un espoir de contrecarrer les plans de Skira. Dit A'den, souriant.
- Tu crois que c'est un renversement de situation, A'den ? Je veux dire ... Est ce que Skira s'y attends ? Demande Bex.
- Probablement, mais il ne s'attendra pas a ce que la République réunit ses meilleurs guerriers pour l'affronter. Mais ce doit être moi qui vainc Skira, pas eux. Je veux prouver a Skira que la galaxie sera toujours protéger des Sith et leurs idéaux égoîstes.
- Je serai là pour t'épauler, mon ami. 
- Merci, Bex. Je sais que je peux compter sur toi. Dit A'den, mettant sa main sur l'épaule de Bex.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Chant des Ruines

Message par Invité le Ven 9 Mai 2014 - 1:12

Chapitre 3, 4eme Partie


A'den Vorpan et Bex Vastara marchent lentement dans le grand couloir du Sénat, vers la sortie. Lucanakin finit par les rejoindre, courant vers eux.

- A'den ! Bex ! Vous étiez là tout ce temps ? Demande alors Lucanakin.
- En effet, Lucanakin ou devrai-je dire ... Chancelier. Dit A'den, avec un sourire.
- Excellence ... Dit Bex, en ricannant. 
- J'ai repris les rennes de la Nouvelle République mais les Sénateurs ne s'attendaient pas a l'annonce du décès de l'ancienne Chanceliere. Dit Lucanakin.
- La République est menacé par un fou furieux qui a un pouvoir incommensurable. Nous allons le traquer. Dit A'den. 
- Ce ne sera pas nécessaire. Je sais où il se trouve. Mes espions l'ont repéré sur sa planète d'origine ... Mandalore. Dit Lucanakin, avec un ton angoissé.
- Ne t'en fais pas pour nous, Lucanakin. Tout ira bien. Dit Bex, rassurant.

A'den et Bex s'en vont rapidement, sous le regard de Lucanakin qui a désormais la lourde tâche de diriger la République de cette galaxie. Un de ses nouveaux Conseillers arrive alors a ses côtés.

- Ces hommes, Chancelier... Ce sont... 
- A'den Vorpan et Bex Vastara. Surement ceux qui peuvent empêcher une nouvelle Guerre dans cette galaxie. Je l'espère de tout coeur. Dit le Chancelier.
- Qui est notre ennemi, au juste ? Demande le Conseiller.
- Un traître, mon ami. Un traître qui nous as tous manipulé est notre ennemi juré. Dit le Chancelier, partant.

Lucanakin prends l'ascenseur pour aller dans ses nouveaux quartiers de Chancelier de la République, tandis que A'den Vorpan et Bex Vastara sont a la rampe d'accès du Big Boy. Les deux compagnons regardent alors le ciel bleu de Coruscant...

- A'den... Comment allons nous faire pour le stopper ? Demande Bex, perplexe.
- Je ne sais pas, Bex. Sa puissance et sa haine ne cesse de s'amplifier. Reponds A'den.
- Je crains le pire. 
- Non, Bex. Comme tout adepte du Côté Obscur, Tranyc tombera. Tout ira bien. Rassura A'den. 

Les deux compagnons montent alors a bord du Big Boy, et décolle rapidement. Arrivé dans l'orbite de Coruscant, Bex regarde alors A'den une nouvelle fois.

- Direction Mandalore ? Demande alors Bex.
- Je pense que nous pouvons faire un petit détour. Nous allons avoir besoin de renforts pour vaincre Skira. Dit alors A'den.
- Où veux tu aller ? 
- Tatooine. Nous allons sur Tatooine. Dit A'den.
- Pourquoi Tatooine ?! Demande Bex, plus qu'étonné.
- J'ai entendu parler d'une Guerrière redoutable, une Chasseuse de Primes hors pair. Si nous lui demandons de nous aider a vaincre Skira, ce sera un allié de poids. Dit A'den.
- Très bien, je te fais confiance. Coordonnées de Tatooine entré et ... Passage en vitesse lumière ! 

Le Big Boy disparaît soudainement de l'orbite de Coruscant, alors entré en hyperespace. A'den semble confiant a propos de cette mystérieuse guerrière mais Bex reste méfiant et perplexe...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Chant des Ruines

Message par Invité le Ven 9 Mai 2014 - 1:15

Chapitre 3, Dernière Partie


Le Big Boy sort de l'hyperespace, arrivant dans l'orbite de Tatooine. Bex Vastara lâche les commandes une seconde, et regarde A'den, assis en tant que co-pilote. 


- A'den... Crois tu vraiment qu'une criminelle puisse nous aider dans notre combat contre Tranyc ? Demande alors Bex.


- Si Tranyc recrée l'Ordre Sith ainsi qu'un Ordre Impérial, alors les plans de cette Chasseuse de Primes seront plus que troublés. Elle n'aura pas d'autre choix. Réponds A'den, calmement.


- Très bien. Nous entrons dans l'atmosphère, accroche toi ! Dit Bex.


Le Big Boy entre rapidement dans l'atmosphère de Tatooine, la planète désertique et aride, où seuls les criminels et les bons a riens trouvent leurs bohneurs a vivre ici. A'den Vorpan ne voit qu'un désert infini sous ses yeux. Bex repère alors la cité de Mos Eisley et verrouile la trajectoire. Le Big Boy arrive a destination après quelque minutes, et se pose dans le hangar principal de la ville réputé pour ses crimes et sa corruption. A'den et Bex payent alors pour le stationnement du vaisseau et se rendent en ville, ils voient alors une des cantina de la ville et décident de s'y rendre. A l'intérieur, l'ambiance est plutôt tranquille, pas de bagarre pour le moment. Le groupe de musique jouent a vive allure, et les différents clients discutent de tout et de rien.


- Bex, et si nous allions boire un verre ? Demande A'den.


- Volontiers. Réponds Bex, avec un sourire aux bouts des lèvres.


Les deux amis se rendent au comptoir du bar, et l'homme tenant ce bar, mauvais et plutôt gronon, les regardent d'un sale oeil.


- Vous voulez quoi ?! Dit-il avec froideur.


- La même chose que ce client. Dit A'den.


- Pareil pour moi. Dit Bex.


Ils sont servi très rapidement, et l'homme retourne discuter avec des créatures louches, tenant des blasters DL-44 sur leurs ceintures et un qui a un fusil de précision sur son dos. A'den est intrigué, tout comme Bex. 


- Fait bien attention a eux, Bex. Ils ne me semblent pas très amicals. Prévena A'den.


- J'en prends bonne note, A'den. Réponds Bex.


Soudain, une des créatures, un Rodien, voit le sabre laser de A'den et dégaine son blaster DL-44 ! Bex dégaine ses deux blasters, tandis que A'den reste sur ses gardes, mettant sa main tout près de son sabre. 


- Et allez... Faut toujours qu'un imbécile de Jedi vienne foutre le bazar dans ma cantina... Vous êtes vraiment fatiguant alors dégagez. Dit le barman.


- Non. Réponds A'den, avec conviction.


- Comment ça, non ? Demanda le barman.


- Car nous sommes venu chercher quelqu'un. Réponds A'den.


- Et qui, si je peux me permettre ? Demande le barman.


- Une Chasseuse de Primes, connu pour avoir commis plus de crimes et de délits que vous tous réunis. Elle a plus de crédits que vous, et nous voulons lui parler.


- Ils cherchent notre patronne ! Tuez les !! Crie alors un Zabrak, du groupe des créatures pas amicales.


Les tirs de blasters commencent a détruire la cantina. Bex se baisse derrière le comptoir, tandis que A'den prends son sabre et se baisse rapidement.


- A'den ! Que fait-on, maintenant ?! Dit Bex. 


- Nous n'avons pas le choix. Essaye de ne pas les tuer. Dit alors A'den.


A'den se lève et dégaine son sabre laser, renvoyant les tirs de blasters a leur tireur d'origine. Bex prends appui sur le comptoir, et tire sur le Rodien a l'épaule et la cuisse. Ce dernier tombe a terre, agonisant. Le dernier homme de mains, un humain, se fait renvoyer son tir de blaster dans l'épaule droite et Bex tire dans son genou gauche. L'homme de main tombe, agonisant aussi. A'den regarde les clients de la cantina, complétement terrorisés, et rengaine son sabre laser. Bex fait tourner ses blasters du bout de ses doigts avant de les rengainer. Quand soudainement...


- Alors voici donc le célèbre Gardien de la Force... Et son ami le Contrebandier. A'den Vorpan et Bex Vastara. Dit une voix féminine mais angoissante.


- Ce doit être vous, la Chasseuse de Primes que nous recherchons. Dit Bex.


- Moi, une Chasseuse de Primes ? Quel déshonneur... Ne me traitez pas comme ces imbéciles qui survivent seulement grâce a des primes ! Moi, j'innove et j'établis mon petit bazar criminel. Réponds la voix.


- Nous avons besoin de votre aide... Sans quoi, le sort de la galaxie basculera dans les ténèbres. Dit A'den.


- A'den Vorpan... Le Gardien de la Force... Celui qui croit en la Force Unifié... Depuis quand un Unifié a besoin d'aide ? Surtout de criminels ? Demande alors la femme.


- Car notre ennemi devient plus puissant que nous ne le pensions. Seuls, nous sommes voués a l'échec. Réponds A'den, regardant le plafond avec attention.


- Et que se passerai t'il si je refuses votre petite demande ?... 


- Nous partirons et nous vous laisserons jusqu'a ce que nous revenions démanteler tout votre réseau. Menace alors Bex.


- Vous oseriez ?!! Crie alors la femme. Non, ce serai trop évident, n'est ce pas ? Ma nouvelle organisation criminelle va profiter de chaque guerre que la République va entreprendre pour s'enrichir encore plus. Et si jamais un Empire est crée, alors mes bénéfices seront au plus haut...


- Un Empire sera justement la plus grande menace pour vos affaires illégales. Dit A'den.


- Permettez moi d'en douter, Vorpan.. 


- Il dit la vérité, et vous refusez d'écouter ! La galaxie cours un grand danger, et si nous ne fesons rien, Skira triomphera ! Crie Bex.


- Skira ? Je ne connais personne de ce nom là... Et je m'en contrefiches. Dit la femme, se dévoilant enfin, caché dans un coin sombre de la cantina, assise sur un canapé les pieds sur une table basse.


- Alors vous refusez notre offre ? ... Dit A'den, avec déception.


- Qu'est ce que j'aurai a y gagner ? Rien du tout. C'est votre problème, pas le mien. Je profiterai de la guerre qui s'annonce pour m'enrichir, blanchiment d'argent, vols... Je sens que je vais bien m'amuser. Maintenant... dehors. Dit la femme, qui se révèle être une Zabrak.


Soudainement, un homme de main entre dans la cantina en courant, couvert de sang. 


- Patronne Zuleen ! Ils sont revenus ! Dit l'homme.


- Alors pourquoi tu n'est pas avec eux, imbécile ?! Dit Zuleen, tirant sur son homme, le tuant sur le coup.


- J'imagine que nous ne pouvons rien faire, donc partons d'ici, Bex. Dit A'den, regardant aussi Zuleen.


- Après tout, c'est votre problème. Ceci ne nous regarde pas. Dit Bex.


A'den et Bex sortent de la cantina, et sont témoins d'un échange de tirs entre les hommes de mains de Zuleen et une organisation rivale. A'den et Bex se dirigent tranquillement vers le Big Boy, l'échange de tirs se fesant a quelque rues a côté d'eux. 


- Quittez Tatooine, et ça m'évitera de vous tuer bêtement, Vorpan. Dit Zuleen, sortant un lance roquette d'une caisse d'armes Républicaine.


- Vous me déçevez, Zuleen. Je pensais gagner un allié pour combattre un futur Seigneur Noir des Sith. Partons, Bex.


La rampe d'accès du Big Boy se referme après que les deux amis soit montés a bord. Puis le vaisseau de Bex décolle, et sort rapidement de l'atmosphère, sous les yeux arrogants de Zuleen, pire criminelle que la galaxie ai pu connaître jusqu'a présent. Celle ci tire une roquette sur ses rivaux, engendrant une explosion massive, ne laissant qu'un chaos monstre. Un sourire satisfait et sournois apparaît alors sur ses lèvres. Dans l'orbite de Tatooine, A'den Vorpan et Bex Vastara réflechisent a un autre allié éventuel.


- Je n'ai aucune idée, A'den. Dit Bex, déçu.


- Ne perdons pas espoir. Mais je t'avoue que je ne sais pas où aller... Dit alors A'den.


- Nous n'avons pas le choix. Retournons sur Coruscant et demandons l'aide des Jedi et de la République. Recommande Bex.


- Je crois que tu as raison. Direction Coruscant.


Les coordonnées de Coruscant sont insérés et verrouilés. Le Big Boy entre en vitesse lumière, fonçant vers la planète mégalopole de la République.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Chant des Ruines

Message par Invité le Ven 9 Mai 2014 - 1:16

Dernier Chapitre, 1ere Partie


          Sur Mandalore, Darth Skira se tient debout sur le balcon du leader suprême du peuple, fesant face a ceux qui lui vouait une véritable confiance lorsqu'il était encore le Manda'lore, soit le chef suprême de la planète et du peuple. Le peuple hue, crie a la trahison de Skira envers les principes Mandaloriens et le code d'honneur.

- Fermez la !! Crie alors Skira. 

Le peuple obéit alors, impréssioné par Skira et la puissance qui l'entoure, étant des Mandaloriens extrémistes, qui croit en la vision de Skira d'une paix éternelle établi par la peur.

- Désormais, Mandaloriens, vous n'obéirez qu'a une seule personne. A moi !! Vous tous... Vous vous prosternerez devant moi. Car je suis votre véritable leader suprême, et tout opposant sera puni de mort. Je n'hésiterai pas une seule seconde a tous vous exterminer... Dit Skira, d'un ton froid.
- Comment osez vous faire cela, Skira ?! Vous étiez un héros pour nous, tout comme votre père autrefois !! Vous n'êtes qu'un scélérat et rien d'autre !! Dit alors un homme, avant de se faire éxécuter sur ordre de Skira.
- Voyez ce qui vous attends, misérables hommes et femmes ! Voyez la mort venir vers vous en essayant de résister a mon pouvoir ! Crie Skira.
- Jamais nous nous prosternerons devant toi, Skira !! Jamais !! Nous sommes des Mandaloriens et nous sommes une race de guerriers fier et honnorable ! Tu ne nous fait pas peur ! Crie alors un autre opposant. 
- Alors c'est ce que vous croyez... Soldats, en joue. Feu a volonté dans la foule. Dit alors Skira, avec un sourire sadique aux coins des lèvres.

Les Soldats extrémistes obéissent aux ordres et massacrent alors la population, tirant dans le tas. Le nombre de victimes augmentent de plus en plus, la crainte qu'éprouvent le peuple envers Skira augmente aussi. Le Seigneur Sith semble satisfait de son petit génocide.

- Stop !! Skira !! Arrêtez, je vous en prie !! Nous vous obéirons ! Je vous le jure ! Dit alors un haut placé de Mandalore.

Skira fait alors signe d'arrêter aux Soldats. Et s'en va vers ses quartiers, laissant la population terrifié par la cruauté de Skira.

- Conseiller... Mais qui est-il ?! Ce n'est plus le Tranyc Ge'Tal que nous connaissions ?! Dit alors un homme, éffrayé.
- Non... C'est pire que notre Tranyc. C'est le nouvel ennemi de la galaxie.. Un Seigneur Noir des Sith. L'homme bon et généreux que nous avons connu est mort, pour l'éternité. Réponds le Conseiller.

Le peuple récupère peu a peu de ce massacre, tandis que les opposants au pouvoir de Skira envoi un signal de détresse a la République.

- Chancelier ! République ! Ici Sundari, capitale de Mandalore, notre planète est attaqué par Tranyc Ge'Tal ! Il veut assièger notre planète et la contrôler par la force, mais ce n'est pas tout ! Selon notre haut placé, il semble que Ge'Tal soit devenu un Seigneur Noir des Sith du nom de Darth Skira ! Je vous en prie, venez nous en aide ! Dit le Soldat dans son message, avec un ton désespéré.

Le message envoyé, les Soldats a la botte de Skira pénètre dans la salle de contrôle, et font arrêter tout le monde. Dans le palais, Skira s'assoids sur le trône, sourire aux lèvres et les yeux d'un jaune inquiétant entouré d'un rouge sang. Un de ses Soldats arrive et se met a genoux.

- Mon Seigneur, nous avons arrêté les opposants a votre pouvoir. Ils ont envoyé un message de détresse aux Républicains avant que nous arrivions... Dit le Soldat, angoissé.
- Vous avez bien agi.. Soldat. Executez les opposants sur la place publique. Je veux que le peuple ressente la peur, bien plus qu'après le massacre que j'ai ordonné. Allez ! Ordonne Skira.
- Oui, Mon Seigneur ! Obéit alors le Soldat.

Les opposants sont sur le point d'être pendu a une corde d'acier. Le bourreau prends alors la parole avant de les laisser tomber et étouffer.

- Peuple Mandalorien ! Observez bien ces misérables opposants au pouvoir de notre vrai Seigneur ! Observez bien leurs morts arriver a grands pas ! 

Le bourreau actionne le mécanisme, les trappes s'ouvrent et tous les opposants meurt avec l'oesophage brisé, étranglé par ces cordes en acier. Le peuple est complétement intimidé. Skira observa la scène a travers la fenêtre principale de la salle du trône, donnant une vue inprenable sur la place publique. Il ne peut pas s'empêcher de lâcher un sourire sadique ainsi qu'un petit ricannement. 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Chant des Ruines

Message par Invité le Ven 9 Mai 2014 - 1:17

La suite est en production. Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Chant des Ruines

Message par Invité le Ven 9 Mai 2014 - 9:48

Enfin tous les chapitres en un seul topic !  Very Happy 
Un peu de lecture pour ce Week End !   

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Chant des Ruines

Message par Invité le Jeu 29 Mai 2014 - 17:58

ça mériterait pleins de +1   
chapeau ^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Chant des Ruines

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum